Ecoutez Radio Sputnik
    Des journaux, image d'illustration

    Les médias US dénaturent les faits concernant la Russie

    © Fotolia / Elis Lasop
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    110593

    Avancer de faux arguments et laisser les professionnels de l'information faire de la propagande, voilà sans doute la forme de mensonge la plus destructrice, a prévenu il y a une centaine d'année le journaliste américain Walter Lippmann.

    Les médias américains renoncent toujours plus au journalisme basé sur les faits en faveur de la propagande, en particulier lorsqu'ils traitent des relations avec Moscou et de la situation en Russie, constate dans son article pour The National Interest Rachel Bauman, du Centre des intérêts nationaux de Washington.

    Selon Mme Rachel Bauman, les journalistes doivent reconnaître qu'en ce qui concerne la Russie, ils ne voient pas la réalité, mais seulement ce qu'ils veulent voir. 

    A titre d'exemple, l'experte cite l'article publié sur le site de la chaîne CNN, dont l'auteur soumet à une critique virulente le candidat républicain à la présidence américaine Donald Trump.  

    "En effet, le milliardaire a choqué certains par ses commentaires sur une éventuelle levée des sanctions antirusses et ses avis favorables sur le président russe Vladimir Poutine", a rappelé Mme Rachel Bauman. 

    Et d'ajouter que, pour conforter sa position intransigeante, l'auteur de l'article évoque l'avis de quelques fervents critiques de M.Trump, dont Evelyn Farkas, par le passé assistante du secrétaire à la Défense des Etats-Unis, et Stephen Blank, du Conseil américain pour la politique étrangère. 

    "Quoi qu'il en soit, le journaliste de CNN n'a pas cité un seul des experts proposant un autre point de vue", a signalé Mme Bauman. 

    Elle rappelle que la dernière fois qu'on a vu à l'œuvre ce genre de journalisme, c'était pendant la guerre d'Irak.  

    "Les conséquences risquent d'en être bel et bien désastreuses", met en garde l'experte.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Hollande: les "excès" de Trump provoquent un "haut-le-coeur"
    Trump est réaliste lorsqu'"il cherche une réconciliation avec la Russie"
    "Trump est attaqué car il veut éviter la confrontation avec la Russie"
    Tags:
    expert, poste, candidats, Présidentielle américaine 2016, The National Interest, CNN, Walter Lippmann, Stephen Blank, Rachel Bauman, Evelyn Farkas, Donald Trump, Vladimir Poutine, Etat de Sinaloa, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik