International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
32725
S'abonner

Le soldat de l'armée américaine, dont l'armement et la carte d'identité ont été présentés par les djihadistes de l'Etat islamique sur un site Internet, n'avait jamais été capturé et se trouve en lieu sûr, selon le Pentagone.

Le soldat de l'armée américaine, Ryan Larson, dont certains équipements et la carte d'identité militaire ont été présentés sur Internet par le groupe terroriste Etat islamique (Daech), opérant en Afghanistan, ne s'est jamais trouvé en captivité, mais "est toujours en service avec son unité", a déclaré lundi devant les journalistes à Washington un porte-parole du Pentagone. 

"Nous pouvons confirmer que ce soldat se trouve toujours dans son unité et n'a jamais été capturé, bien qu'il ait perdu sa carte d'identité militaire et sans doute certains de ses équipements lors de récentes opérations conjointes avec l'armée afghane", a-t-il indiqué. 

Des armes de l'US Army
© AP Photo / Mstyslav Chernov

Les clichés, rendus publics samedi sur un site Internet, montrent un lance-roquette, une radio, des grenades et d'autres équipements qui ne sont habituellement pas employés par l'armée afghane. La carte d'identité d'un soldat de l'armée américaine, Ryan Larson, y est également présentée. Les djihadistes prétendent que tout ce matériel de guerre aurait été pris à des soldats américains capturés dans l'est de l'Afghanistan. 

Le général américain John Nicholson, commandant des forces de l'Otan en Afghanistan, a annoncé en amont que cinq soldats des forces spéciales américaines ont été blessés dans des opérations conjointes avec l'armée afghane dans la province de Nangarhâr (est du pays) contre les insurgés qui venaient de prêter allégeance à Daech. 

A présent, les forces américaines comptent 9.800 hommes en Afghanistan. Elles ont une mission de conseil et d'assistance aux troupes afghanes et peuvent aussi mener des opérations de combat contre les extrémistes de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda et de Daech. 

"Nous poursuivrons Daech jusqu'à sa défaite en Afghanistan", a promis le général Nicholson.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Daech et les talibans pactisent en Afghanistan
L'Afghanistan, ce pays qui s'enfonce dans la violence
Le bilan de l'attentat de Kaboul s'alourdit
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Tags:
soldats, allégeance, général, armements, Etat islamique, Pentagone, OTAN, John Nicholson, Ryan Larson, États-Unis, Nangarhar, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook