Ecoutez Radio Sputnik
    Une église

    Prières comme punition: un prêtre pédophile pointe l'inaction de l'Eglise

    © Flickr/ Steven Coutts
    International
    URL courte
    31019011

    Les membres de l'Eglise étaient au courant des abus mais ne lui demandaient pas d'arrêter, selon le prêtre catholique Louis Brouillard qui a abusé sexuellement "peut-être 20" garçons.

    Le prêtre indique qu'on lui demandait de dire des prières pour se repentir de ses crimes, rapporte The Independent.

    L'homme, âgé de 95 ans, admet qu'il a abusé environ 20 garçons à Guam, une île américaine dans le Pacifique, et affirme qu'il a eu "l'impression que les enfants aimaient ça".

    Selon M.Brouillard, d'autres membres de l'Eglise étaient au courant des abus mais ne lui demandaient pas d'arrêter. Au contraire, ils lui disaient de prier.

    Selon la loi actuelle, Louis Brouillard ne peut pas être poursuivi pour les crimes qu'il a avoués. Le délai de prescription pour pédophilie est de deux ans.
    Le prêtre Brouillard a servi sur l'île entre les années 1940 et 1970, au cours de cette période il a enseigné dans deux écoles.

    "A ce moment-là, quand j'avais cet âge, j'ai eu l'impression que les enfants aimaient ça, alors je suis allé de l'avant. Mais maintenant, bien sûr, je sais que c'est mal et je paye pour cela", a-t-il affirmé cité par Associated Press.

    Leo Tudela, qui a maintenant 73 ans, a accusé M.Brouillard de l'avoir abusé sexuellement alors qu'il était enfant de chœur dans les années 1950.

    Témoignant lors d'une audience publique pour un projet de loi visant à lever le délai de prescription sur la pédophilie aux Etats-Unis, M.Tudela a accusé M.Brouillard et deux autres membres de l'Eglise catholique de l'avoir abusé.

    M.Brouillard affirme qu'il ne se souvient pas de M.Tudela mais note que "c'est possible" parce qu'il aurait eu jusqu'à 20 victimes.

    Bien que Louis Brouillard ait été retiré de sa position il y a 30 ans, il affirme toujours recevoir de l'argent de l'Eglise catholique romaine.

    Les évêques ont longtemps été accusés de déplacer dans d'autres paroisses les clercs qui abusaient les enfants plutôt que d'en rapporter aux forces de l'ordre.

    Lire aussi:

    Un médicament contre le cancer pour traiter la pédophilie?
    Révélations choc d'Elijah Wood sur le réseau pédophile hollywoodien
    Célibat des prêtres: la fronde des Italiennes
    Tags:
    abus sexuel, pédophilie, Eglise catholique, Pape François, Guam, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik