International
URL courte
37359
S'abonner

L'UE étudie les données concernant les fournitures par des pays d'Europe d'armes et de munitions aux Etats du Proche-Orient soutenant l'opposition armée en Syrie.

Une source de Sputnik au sein de l'UE a annoncé que selon les résultats d'une enquête menée par un réseau balkanique de journalistes-enquêteurs et le Projet d'enquête sur la corruption et le crime organisé, depuis l'escalade du conflit en Syrie en 2012, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, la Slovaquie, la Serbie et la Roumanie ont autorisé les exportations d'armes et de munitions à l'Arabie saoudite, à la Jordanie, aux Emirats arabes unis et à la Turquie pour au moins 1,2 milliard d'euros. 

Il n'est pas à exclure que par la suite, ces armes aient été livrées aux rebelles syriens, y compris aux combattants du groupe terroriste Daech. 

"Nous sommes au courant des données de l'enquête et nous les étudions", a précisé la source. 

L'Union européenne exige que ses pays membres et les candidats à l'adhésion ne délivrent l'autorisation d'exporter les armes qu'après l'examen des risques relatifs à la possibilité de leur transfert aux groupes terroristes.  

 

Lire aussi:

Daech s'empare d’armes US: le Pentagone étudie la question
Daech montre des armes prises à l'armée US
Attentats à Homs: la Syrie appelle l’Onu à sanctionner les sponsors du terrorisme
Benjamin Griveaux annonce avoir démissionné de l’Assemblée nationale
Tags:
terrorisme, livraisons d'armes, Etat islamique, Union européenne (UE), Proche-Orient, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook