International
URL courte
45507
S'abonner

La situation tragique survenue avec l'avion russe Su-24 n'est qu'une ombre noire qui s'est abattue sur les relations russo-turques, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan.

"C'est notoire, cela a été comme si une ombree noire était tombée sur nos rapports quand la tragédie avec le bombardier russe a eu lieu", a estimé le dirigeant lors de la rencontre conjointe avec son homologue russe et des hommes d'affaires des deux pays.

Un autre facteur qui a noirci les liens entre les deux pays a été l'activité des partisans du prêcheur islamique Fethullah Gulen qu'Ankara accuse d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat.

"Aujourd'hui, nous voyons encore plus clairement que l'organisation terroriste de Fethullah Gulen et les forces qui lui sont liées minaient nos relations", a affirmé M. Erdogan.

Désormais, la Turquie est déterminée à restaurer les relations d'antan avec la Russie et est prête à supprimer tous les obstacles sur le chemin vers l'augmentation des échanges commerciaux.

"Il faut se charger à nouveau de cet objectif (atteindre des échanges commerciaux pour 100 milliards de dollars, ndlr). Si nous levons tous les obstacles à nos relations commerciales et créons de nouvelles plateformes de coopération, je crois que nous pourrons y parvenir", a-t-il expliqué.

Les deux dirigeants se sont rencontrés mardi à Saint-Pétersbourg pour discuter des relations russo-turques y compris la restauration des liens économiques et la coopération anti-terroriste. M. Erdogan a d'ailleurs remercié M. Poutine de l'avoir accueilli en cette période délicate.

Il s'agit des premières négociations depuis l'incident avec le bombardier russe Su-24 abattu par les forces aériennes turques en novembre 2015. Le président russe a adressé ses condoléances à M.Erdogan suite à l'attaque terroriste à l'aéroport international Atatürk d'Istanbul survenue le 28 juin. Le 27 juin, le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan avait présenté ses excuses pour la destruction en novembre 2015 du bombardier russe.

Lire aussi:

La Russie reprend les vols charters à destination de la Turquie
Erdogan en Russie: une visite cruciale pour le leader turc
Erdogan veut relancer le projet Turkish Stream
Erdogan se rend en Russie pour rencontrer Poutine, l'Occident très inquiet
Izvinitié: comment Erdogan a présenté ses excuses à Poutine en russe
Tags:
putsch, avion abattu, rencontre, relations, coopération, échanges commerciaux, coup d'Etat, négociations, Fethullah Gülen, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Saint-Pétersbourg, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik