Ecoutez Radio Sputnik
    WikiLeaks: Clinton accusera la Russie en cas de nouveaux scandales

    WikiLeaks: Clinton accusera la Russie en cas de nouveaux scandales

    © REUTERS/ Mary Schwalm
    International
    URL courte
    263265548

    Après avoir épuisé toutes les excuses pour expliquer les nombreux scandales politiques et financiers qui l’éclaboussent, Hillary Clinton adopte une nouvelle stratégie pour tenter de blanchir son image. Et c’est la Russie qui en fera les frais.

    Comme l'indique la nouvelle stratégie de communication de la campagne électorale d'Hillary Clinton, la candidate démocrate accusera la Russie d'avoir tout fabriqué en cas de nouvelles révélations concernant son implication dans des affaires de corruption, rapporte le site WikiLeaks.

    "La campagne d'Hillary Clinton a élaboré une nouvelle stratégie de relations publiques. Toutes les révélations éventuelles de corruption seront imputées à la Russie", indique la page Twitter de WikiLeaks.

    ​Auparavant WikiLeaks a dévoilé 19.252 messages électroniques du Comité national du Parti démocrate des Etats-Unis. Ces courriers révèlent que, lors de la bataille des primaires, les instances dirigeantes des démocrates soutenaient ouvertement Hillary Clinton au détriment de l'autre candidat démocrate, Bernie Sanders, qui a finalement perdu.

    Suite à ces révélations, la présidente du parti Debbie Wasserman Schultz a été obligée d'annoncer sa démission.

    En représailles, le siège de la campagne électorale d'Hillary Clinton a reproché à Moscou le piratage de serveurs du Comité national du Parti démocrate, une démarche qui viserait à soutenir le candidat républicain Donald Trump. Le porte-parole du Kremlin a qualifié ses affirmations d'absurdes.

    Lire aussi:

    Insatisfait par Clinton et Trump, cet agent de la CIA se présente aux élections US
    Pourquoi la chaîne ABC a fait taire Trump?
    Clinton cherche (déjà) un successeur à John Kerry
    Les Saoudiens parmi les plus gros donateurs de la fondation Clinton
    Tags:
    scandale, Présidentielle américaine 2016, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik