Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Ankara ou Gulen: Erdogan lance un ultimatum aux USA

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
    191837

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les Etats-Unis devraient faire "tôt ou tard" leur choix entre Ankara et l'organisation FETO dirigée par Fethullah Gulen. Ce dernier est visé par un mandat d'arrêt turc l'accusant d'être le cerveau du coup d'Etat manqué.

    Après le coup d'Etat militaire avorté en Turquie et le refus des Etats-Unis d'extrader vers Ankara Fethullah Gulen, le président turc a décidé de mettre Washington devant la nécessité de faire un choix:

    "Les Etats-Unis devront tôt ou tard faire un choix. Soit la Turquie, soit la FETO. Soit la FETO qui organise des putschs terroristes, soit la Turquie démocratique. Ils devront faire leur choix", a déclaré M.Erdogan prenant la parole devant ses partisans dans la capitale turque cité par l'agence Anadolu.

    Rappelons que le mandat d'arrêt, émis le 4 août par un tribunal d'Istanbul, accuse l'ex-imam, exilé depuis 1999 en Pennsylvanie (est), "d'avoir ordonné la tentative de coup d'Etat du 15 juillet", qui a fait vaciller le pouvoir pendant quelques heures et tué 272 personnes, selon l'agence progouvernementale Anadolu.

    Alliés historiques au sein de l'Otan et officiellement côte à côte dans la lutte contre le groupe Etat islamique (Daech) en Syrie et en Irak, les Etats-Unis et la Turquie subissent depuis des mois un sérieux coup de froid dans leur relation diplomatique, encore envenimée par la tentative de putsch ratée.

    M.Gulen, 75 ans, vit en reclus dans le nord-est des Etats-Unis depuis 1999 et n'accorde pratiquement jamais d'interview, mais il est à la tête d'un mouvement puissant en Turquie, qui compte des écoles, des ONG et des entreprises sous le nom d'Hizmet (Service, en turc).

    Dossier:
    Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

    Lire aussi:

    Un tribunal turc arrête par contumace l'opposant Fethullah Gulen
    Les Etats-Unis extraderont-ils l’ennemi N°1 d’Erdogan?
    Erdogan accuse l'Occident de soutenir le terrorisme et les coups d’État
    Tags:
    Fethullah Gülen, ultimatum, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik