Ecoutez Radio Sputnik
    gymnastes japonaises

    "Et pourquoi tout le monde s'est ligué contre ce Français? Pikachu est merveilleux"

    © Photo. capture d`écrane:Youtube
    International
    URL courte
    21217
    S'abonner

    Tandis que la déclaration du commentateur français à l’encontre des gymnastes japonaises est débattue vigoureusement par les médias français, Sputnik a observé la réaction des Japonais à cet égard. Apparemment, cela ne les dérange d’aucune façon.

    Nouvel incident aux Jeux olympiques de Rio. Cette fois, c’est le commentateur français Thomas Buell qui a attiré l’attention, en comparant les gymnastes japonaises à "des petits Pikachu de partout".

    Thomas Buell est un ancien gymnaste français qui a remporté une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Pékin, en 2008. Il est maintenant entraîneur de l'équipe nationale française en gymnastique.

    "Elles sourient comme des personnages de dessins animés; elles sont des petits Pikachu de partout". 

    Il a prononcé cette phrase, déclenchant une véritable polémique dans les médias français, alors qu'il commentait les visages heureux des gymnastes japonaises au terme de leur performance.

    Ainsi, le magazine français VSD a écrit que sans doute les intentions de Thomas étaient inoffensives. Peut-être voulait-il de cette façon attirer l’attention des fans du jeu populaire Pokémon GO. Cependant, le magazine estime que ces remarques ne conviennent pas à un entraîneur d’un tel rang.

    Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a déjà reçu plusieurs plaintes d'organisations antiracistes, tels que le Conseil représentatif des associations noires de France, et a procédé à l'analyse linguistique des paroles du commentateur pour déceler une éventuelle discrimination.

    Il est intéressant de noter qu’au Japon cette déclaration n’a suscité aucun impact apparent. Les principaux médias japonais ont simplement transmis de manière impartiale la nouvelle, sans aucune coloration émotionnelle.

    Les internautes japonais n’ont montré aucune attitude négative. Au contraire, ils ont été étonnés de ce battage.

    "Bien que je n'aime pas Pokémon GO, je ne peux y voir d’aucune façon de la discrimination", estime Masayuki Shirane.

    "De quelle discrimination parle-t-on? C’est une bien jolie comparaison!", écrit Haruna Terashima.

    Les utilisateurs japonais de Twitter ont également bien accepté la remarque du Français.

    "Des petits Pikachu, hahahahaha)))) Comme c’est mignon!"

    "Et pourquoi tout le monde s'est ligué contre ce Français? Pikachu est merveilleux".


    Lire aussi:

    Un mémorial français de la Première Guerre mondiale supprimé de la carte de Pokémon Go
    Un moscovite essaye d’épouser un Pokémon
    L'eau d'un autre bassin de Rio tourne au vert
    On a trouvé un autre sosie étonnant aux JO de Rio
    Tags:
    sport, athlètes, Pokémons, Pikachu, Pokemon Go, JO 2016 de Rio de Janeiro, Thomas Buell, Japon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik