Ecoutez Radio Sputnik
    Tu-22M3

    Des bombardiers russes détruisent des armes et abattent des djihadistes en Syrie

    Host photo agency
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    191264

    Le ministère russe de la Défense a annoncé que six bombardiers russes avaient détruit ce dimanche six grands dépôts d'armes dans la province syrienne de Deir ez-Zor.

    L'aviation russe a également détruit ce dimanche en Syrie deux chars, quatre véhicules blindés, ainsi qu'un important nombre de combattants, rapporte le ministère russe de la Défense.

    "Ce 14 août, six bombardiers à longue portée Tu-22M3 en provenance d'un aéroport basé sur le territoire russe ont bombardé des sites du groupe terroriste Daech dans les régions sud-ouest, est et nord-est de la ville de Deir ez-Zor", a annoncé le ministère russe de la Défense.

    Des avions Su-30cm et Su-35s ont protégé les bombardiers depuis la base aérienne de Hmeymim.

    Après avoir accompli avec succès leur mission, les avions russes sont retournés à leur aérodrome de stationnement.

    La Russie mène depuis le 30 septembre 2015 une opération militaire contre les terroristes en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à Daech, au Front al-Nosra et à d'autres groupes terroristes.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    Des artisans ayant travaillé à Notre-Dame déclarent ne pas arriver à comprendre l’incendie
    Un CRS matraque une Gilet jaune à la tête et la laisse inconsciente au sol (vidéo)
    Un classement des 20 meilleurs smartphones actuels en rapport qualité-prix
    Tags:
    Su-30SM, entrepôt d'armes, frappe aérienne, Su-35S, Tupolev Tu-22M (bombardier), Etat islamique, Deir ez-Zor, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik