International
URL courte
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
17421
S'abonner

Le champion olympique russe de lutte gréco-romaine a critiqué l'arbitrage lors de la demi-finale de sa discipline à Rio. Le lutteur l'a qualifié d'antirusse et a estimé qu'il était "écœurant".

Roman Vlasov, sportif russe, spécialiste de la lutte gréco-romaine, a critiqué l'arbitrage lors de son combat en demi-finale des Jeux olympiques 2016 contre le Croate Bozo Starcevic.

D'après le lutteur russe, lors de ce combat, il menait 8-0, mais les juges ont ramené le score à 6-2. Roman Vlasov a ajouté que le combat aurait dû s'achever plus tôt, mais en raison d'un arbitrage biaisé et de la révision injustifiée du score, il a dû déployer des efforts considérables pour défendre son titre de champion.

En finale, Vlasov a affronté le Danois Mark Massen. Selon le vice-président de la Fédération russe de lutte olympique Géorgui Brioussov, sur son chemin vers le finale, Roman Vlasov a fait face à des adversaires coriaces, mais grâce à ses qualités de lutteur et à son mental, il a remporté l'or.

Dossier:
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

Lire aussi:

Acceptée puis exclue: que reproche-t-on au juste à la seule athlète russe de Rio?
Le mystère de l'eau verte du bassin olympique de Rio enfin résolu
Les Jeux paralympiques de Rio seraient mis en question
Le métier le plus inutile du monde identifié grâce aux JO de Rio
Tags:
arbitre, juges, lutte gréco-romaine, JO 2016 de Rio de Janeiro, Bozo Starcevic, Roman Vlasov, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik