International
URL courte
10243
S'abonner

Des poursuites contre deux femmes politiques danoises ont été engagées pour avoir violé les lois sur l'immigration du Royaume.

Les accusations ont été portées contre la députée du conseil de la ville danoise d'Aarhus Maria Sloth et son homologue et voisine Anne Hegelund. En septembre 2015, les femmes ont hébergé deux réfugiés clandestins en provenance d'Afrique et, le lendemain, elles leur ont acheté des billets pour un ferry pour la Norvège.

Quand Mme Sloth a partagé son histoire avec le journal local Aarhus Stiftstidende, le membre du conseil de la ville Marc Perera Christensen a déposé un rapport de police en indiquant que les femmes avaient violé les lois sur l'immigration en aidant des personnes qui se trouvaient dans le pays illégalement.

"Nous avons affaire à une facilitation intentionnelle de transit et de séjour illégal et donc nous insistons sur la détention", a déclaré le procureur dans l'affaire Jakob Nielsen Dalsgaard.

Les femmes ont pour leur part noté qu'elles faisaient ce que dictait leur conscience, et ne connaissaient pas l'illégalité de cet acte.

"Je pense qu'il est très étrange que nous ayons une loi interdisant d'aider les gens", a indiqué Mme Sloth.

Lire aussi:

Daech a essayé de recruter des réfugiés au Danemark
Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
hébergement, poursuites, migrants, Danemark
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook