International
URL courte
8121
S'abonner

La justice argentine lance une enquête sur les circonstances de la mort du poète et dramaturge espagnol Federico Garcia Lorca, assassiné par les phalangistes lors de la guerre civile en Espagne.

La juge fédérale argentine Maria Servini, se spécialisant depuis nombre d'années dans les enquêtes sur les crimes contre l'humanité, a accepté de se charger de l'affaire, rapporte la chaîne Telesur. La requête a été déposée par l'Asociacion para la Recuperacion de la Memoria Historica, une ONG espagnole cherchant les traces des victimes du régime du général Franco. 

"La juge a requis que les tribunaux de Madrid remettent le dossier de l'affaire à l'association", a-t-on appris de source judiciaire argentine.

L'ouverture de l'enquête sur la mort de Garcia Lorca coïncide avec le 80e anniversaire de sa disparition. Le poète connu pour ses sympathies pour les républicains a été arrêté et, selon la version généralement acceptée,  fusillé par les franquistes au début de la guerre civile en Espagne. 

La fin du poète reste un mystère. Des fouilles menées en 2009 près de Grenade, à Víznar, où on le croyait enterré, ont échoué à retrouver sa dépouille.

Les historiens estiment que près de 500.000 personnes sont mortes  pendant la guerre d'Espagne ayant opposé les républicains aux nationalistes. Des dizaines de milliers d'opposants à Franco ont été tués ou emprisonnés à la fin du conflit dans de violentes purges.

 

Lire aussi:

En Argentine, Obama regrette la "sale guerre" cautionnée par les USA
Quand Obama danse le tango en Argentine
Grèce: la présidente argentine salue une victoire de la démocratie
Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Tags:
enquête, exécution, Guerre d'Espagne (1936-1939), Maria Servini, Federico Garcia Lorca, Argentine, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook