International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
21132
S'abonner

Daech essuyant des pertes non négligeables, de plus en plus d'étrangers engagés dans les rangs de cette organisation terroriste quittent la zone de conflit. Mais que deviennent ceux qui ont servi sous la bannière noire terroriste une fois qu’ils se retirent du champ de bataille?

Selon différentes données diffusées au début de l'année en cours, entre 16.000 et 31.000 mercenaires étrangers originaires de dizaines de pays du monde servaient dans les rangs de l'organisation djihadiste Daech. Une fois que ces hommes quittent l'Irak et la Syrie, territoire du "califat" illicite, où se dirigent-ils? Or, il existe une cellule basée dans la ville turque de Gaziantep qui prend en charge ces anciens mercenaires étrangers pour les aider à rentrer dans leur pays d'origine pour poursuivre leur plan djihadiste, mais cette fois-ci chez eux.

Les informations sur cette "agence de voyage" pour les terroristes ont été mentionnées dans une note transmise en juillet par les renseignements américains aux services européens, précise Paris Match qui a pu consulter le document. Selon les informations du magazine hebdomadaire, la cellule en question est dirigée par trois Irakiens et aurait planifié des attentats en Occident – au Royaume-Uni et en Italie.

Mais qu'est-ce qui pousse ceux qui ont décidé de quitter le "califat" de poursuivre le djihad à leur retour? Or, se référant à la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), l'hebdomadaire précise que les djihadistes qui décident de repartir s'engagent à exécuter les missions de Daech chez eux.

Certains d'entre eux passent par Gaziantep, cette ville située non loin de la frontière syrienne et devenue une plaque tournante des djihadistes de Daech. Munis de faux papiers, ils partent exécuter leurs plans sinistres et semer la terreur à travers le monde.

Or, comme le rapporte Le Parisien, la France reste le pays européen le plus touché par le phénomène djihadiste avec 680 adultes et 420 mineurs présents actuellement sur le territoire du "califat".

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Comment Daech tisse sa toile en Europe
Daech contrôle-t-il l'afflux des migrants en Europe?
Daech perfectionne son transfert de kamikazes en Europe
Job de rêve: Daech à la recherche de kamikazes en Europe
Tags:
terrorisme, djihadisme, coalition anti-Daech, Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Turquie, Europe, Syrie, France, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook