International
URL courte
31713
S'abonner

Donald Trump appelle à une extrême vigilance contre les migrants. Lors d'un discours dans l'Etat d'Ohio, le candidat républicain a trouvé un nouveau surnom pour son adversaire Hilary Clinton, qui a laissé perplexes des Allemands.

"Hillary Clinton veut devenir l'Angela Merkel des Etats-Unis. Et vous savez à quel point cette immigration massive a été un désastre pour l'Allemagne et les Allemands. Le crime a atteint des niveaux que personne ne croyait envisageables. C'est une catastrophe", a-t-il déclaré lors d'un discours dans l'Etat d'Ohio.

Le candidat républicain a réitéré que ceux qui "portaient atteinte aux droit des femmes, de la communauté LGBT, des afro-américains et des personnes appartenant à des religions différentes ne devaient pas entrer aux Etats-Unis".

En outre, en cas de victoire aux présidentielle, il a promis d'interdire aux hauts fonctionnaires de son administration d'entretenir des liens avec des corporations.

Michael Roth, ministre allemand des Affaires européennes, a déclaré à Reuters que les déclarations de M.Trump étaient "dépourvues de fondement factuel".

"S'il avait étudié la situation réelle en Allemagne, il aurait su que, tandis que de nombreux réfugiés qui sont venus en Allemagne et en Europe constituent un grand défi pour nous, et que la situation n'est toujours pas complètement résolue, ils n'ont pas conduit à une augmentation massive du taux de criminalité ", a-t-il répondu.

Selon les données du Washington Post, cependant, le tableau d'ensemble est plus complexe: le nombre d'infractions pénales a augmenté considérablement l'année dernière en Allemagne, avec une hausse de 9,9% des cambriolages en 2015, comparé à 2014. Les vols à l'étalage et à la tire ont augmenté de 7% et l'Allemagne a vu une augmentation de 19% de la violence "politiquement motivée".

Néanmoins, le nombre total de crimes en Allemagne en 2015, sans compter les violations de l'immigration, demeure essentiellement le même, s'élevant à 5,9 millions.

Plus d'un million de personnes originaires des pays du Moyen Orient et de l'Afrique ont été admises en Allemagne l'année dernière dans le cadre de la politique de portes ouvertes du gouvernement. 

Lire aussi:

Un réfugié a truqué ses données personnelles? Hors de l'Allemagne!
En Allemagne, un Chinois envoyé par erreur en centre de réfugiés
Une thérapie pour redonner le goût de la vie aux enfants réfugiés
«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Tags:
migrants, Donald Trump, Hillary Clinton, Angela Merkel, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook