International
URL courte
Crise migratoire (été 2016) (86)
13116
S'abonner

La création d'emplois pour les migrants en Autriche sous le régime d'"emplois d'un euro" proposé par le ministre des Affaires étrangères du pays pourrait être une chance pour eux d'apporter une contribution utile à la société autrichienne, explique à Sputnik Robert Lugar, directeur exécutif de la Team Stronach pour l'Autriche (TS), parti de droite.

Le 18 août, le ministre autrichien des Affaires étrangères et de l'Intégration Sebastian Kurz a présenté des propositions d'intégration pour les migrants en Autriche qui comprenaient des "emplois d'un euro" pour les réfugiés ayant de faibles qualifications.

Dans le cadre du régime d'"emplois d'un euro", les migrants peuvent travailler de 15 à 30 heures par semaine pour un euro par heure. Dans le même temps, les réfugiés recevront une aide financière réduite du gouvernement en cas de refus de ce genre de travail.

"Je suis très positif à ce sujet, parce qu'on a assez d'emplois ici en Autriche à faire. Le seul problème est qu'on n'a pas assez d'emplois rémunérés à faire. Et en créant des +emplois d'un euro+, nous donnons aux migrants quelque chose à faire et une chance de contribuer à quelque chose d'utile à notre société", a déclaré à Sputnik Robert Lugar.

Le ministre des Affaires étrangères a également proposé d'imposer des sanctions contre les réfugiés qui ne fréquentent pas les cours de langue et de valeurs allemands, l'interdiction des vêtements couvrant complètement le corps, ainsi que la stipulation que de nouveaux migrants doivent vivre en Autriche pendant cinq ans avant d'être admissible à recevoir le montant total du soutien public.

"C'est un système de création d'emplois pour les migrants nécessaire", a ajouté le politicien autrichien.

Selon l'agence européenne Frontex, de janvier à avril 2016, plus de 360.000 migrants sont arrivés dans les pays de l'Union européenne.

La législation autrichienne prévoit la possibilité d'instaurer l'état d'urgence et de fermer les frontières pour limiter le flux des migrants, tout en rendant possible les expulsions selon une procédure simplifiée.

Dossier:
Crise migratoire (été 2016) (86)

Lire aussi:

L'Autriche expulse des migrants illégaux par avion militaire
L'Autriche s'octroie le droit de fermer la porte aux migrants
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
emploi, migrants, réfugiés, Team Stronach pour l'Autriche (TS), Sebastian Kurz, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik