International
URL courte
26491
S'abonner

Des politiciens britanniques demandent au premier ministre Theresa May de voter pour l’expulsion de l'Arabie saoudite du Conseil des droits de l'homme des Nations unies.

L’appel des politiciens britanniques est dû au fait que les autorités saoudiennes ont "bombardé le Yémen, mené des exécutions de masse et détenu des militants".

La demande vient au milieu du scandale des missiles vendus par le gouvernement britannique à l'Arabie saoudite, des armes utilisées par les Saoudiens au Yémen.

Le représentant du ministère britannique des Affaires étrangères Tom Brake a accusé les autorités du Royaume-Uni d’avoir trouvé des "excuses sans fin pour le régime saoudien". Selon lui, "il est temps pour le gouvernement britannique de réaffirmer notre engagement envers le droit international humanitaire et de déclarer clairement que nous ne soutenons pas la réélection de l'Arabie saoudite au sein du CDH".

M. Brake a également noté que c’est une bonne "opportunité pour le Royaume-Uni de démontrer une véritable solidarité avec tous les gens, confrontés à des conflits et à l'instabilité dans le monde entier".

Plus tôt, les organisations internationales des droits de l'homme Amnesty International et Human Rights Watch (HRW) ont demandé de l'Assemblée générale de l'Onu d'exclure l'Arabie saoudite du Conseil des droits de l'homme (CDH) car le pays viole "grossièrement et systématiquement les droits humains".


Lire aussi:

La fin des ventes d'armes britanniques à l'Arabie saoudite, c'est pour quand?
Le Conseil des droits de l'homme appelé à suspendre l'Arabie saoudite
Occident - Arabie saoudite, une amitié contradictoire
Tags:
armements, droits de l’homme, Conseil des droits de l'homme de l’ONU, ONU, Tom Brake, Yémen, Riyad, Arabie Saoudite, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook