International
URL courte
Situation en Turquie après le putsch raté (43)
12155
S'abonner

Des centaines de Turcs du Danemark ont retiré leurs enfants d'écoles accusées d'avoir des liens avec Fethullah Gulen, l'opposant accusé d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat en Turquie.

Une liste de 14 écoles privées circule sur Facebook, avec pour commentaire: "Sauvez vos enfants des écoles de l'organisation terroriste de Fethullah Gulen", d'après la traduction du turc effectuée par la chaîne de télévision TV2.

Selon le décompte de TV2, 366 élèves d'origine turque ne se sont pas présentés à la rentrée scolaire.

L'école Privatskole à Hillerod (nord-est du Danemark) a confié que 45 de ses 180 élèves étaient partis. Les parents "n'osent pas mettre leurs enfants dans une école qu'Erdogan désigne comme terroriste", a déclaré son directeur adjoint, Jorgen Skaastrup.

Le mouvement politique de M.Gulen, soutient une multitude d'écoles à travers le monde. Mais la plupart de celles sur la liste nient tout lien direct avec lui et tout enseignement de ses idées, d'après TV2.

"Cela ne fait aucunement partie ni du cursus, ni des buts ni des valeurs de l'école", a assuré M.Skaastrup, selon qui, en revanche, "il y a bien sûr des enseignants parmi le personnel turc qui sont inspirés par Gulen".

Après un coup d'Etat manqué le 15 juillet, les autorités turques ont lancé une purge massive, qui a suscité de vives protestations à l'étranger, pour déloger les sympathisants de la confrérie Gulen de la fonction publique, l'armée, la magistrature, l'enseignement et l'économie.

Fethullah Gulen est réfugié aux Etats-Unis depuis 1999. Il y a obtenu un statut de résident permanent.

Dossier:
Situation en Turquie après le putsch raté (43)

Lire aussi:

Ankara arrête un autre neveu de Fethullah Gulen
Ministre turc: "Moscou a pris conscience du danger Gulen avant Ankara"
Turquie: vaste coup de filet contre les proches de Gulen
Tags:
Fethullah Gülen, putsch, école, Danemark, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook