Ecoutez Radio Sputnik
    Emploi ou esclavage: le job pour migrant à 80 centimes fait débat en Allemagne?

    Emploi ou esclavage: le job pour migrant à 80 centimes fait débat en Allemagne?

    © AFP 2019 PHILIPPE HUGUEN
    International
    URL courte
    Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)
    24338
    S'abonner

    Les réfugies se sont vus proposés des "emplois" à 80 centimes d’euro de l'heure…

    100.000 offres d'emploi d'ici trois ans sont prévues par le gouvernement allemand dans le cadre du programme de facilitation de l'intégration des réfugiés sans titre de séjour via le processus de travail, a annoncé France Bleu.

    Les premiers recrutements sont déjà effectués. Cependant, la rémunération de ce type d'emploi est minime par rapport à l'allocation-chômage à long terme de 1,05 euro de l'heure pour les personnes de nationalité allemande. Les migrants disposeront de logement gratuit dans des centres d'hébergement gratuits où ils seront notamment employés, pour la plupart, dans le domaine du nettoyage.

    Selon Gudrun Heute-Bluhm, directrice générale de l'association des villes allemandes, ce programme ne crée ni salaires, ni emplois, soi-disant, d'utilité publique. En outre, ce type d'emploi est conçu spécialement pour les chômeurs afin qu'ils reprennent les automatismes du travail après une longue pause.

    Tandis que les réfugiés ne sont pas chômeurs, assure pour sa part Brigitte Pothmer, députée des Verts.

    Sans carte de séjour, les migrants ne peuvent pas avoir un emploi officiel. Par contre, ils disposent d'une aide financière de la part du gouvernement allemand à l'image de la France.

    De plus, les quasi-emplois allemands, sous la barre du SMIC en France, empêchent la création de vraies offres d'emploi.

    Dossier:
    Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)

    Lire aussi:

    Les réfugiés coûteront 50 mds EUR à l'Allemagne
    Merkel: les migrants doivent rentrer chez eux après la fin des conflits
    Berlin a trouvé le moyen de loger des migrants
    Tags:
    SMIC, emploi, migrants, chômage, réfugiés, Verts, Brigitte Pothmer, Gudrun Heute-Bluhm, France, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik