Ecoutez Radio Sputnik
    Le Bundestag

    Les autorités allemandes effrayées par le fantôme d’une "guerre hybride"

    © AFP 2017 Adam BERRY
    International
    URL courte
    203863148

    L’espace médiatique vient de prendre connaissance du dernier concept à la mode: "la guerre hybride". Personne ne comprend ce que cela veut dire au juste. Cependant, le gouvernement allemand, qui considère la Russie comme une menace, prépare déjà des réponses. Un mauvais roman policier?

    Le gouvernement fédéral allemand semble vivre dans sa propre réalité politique. Comment expliquer l'attitude adoptée par les autorités du pays? Andrej Hunko, parlementaire allemand et membre de Die Linke, s'est adressé au gouvernement pour en savoir plus.

    Il n'existe pas d'explication unique pour le terme "guerre hybride", mais cette idée est caractérisée par le gouvernement fédéral allemand comme un mélange d'acteurs étatiques et privés et de la propagande, explique le parlementaire dans une interview accordée à Sputnik.

    "Mais à ma demande de savoir en quelle mesure l'Allemagne est réellement soumise aux menaces hybrides, le gouvernement fédéral n'a rien dit de concret. Il ne parle que de la possibilité potentielle. Bien qu'il regarde dans la direction de la Russie, c'est sûr. Et le ministre allemand de l'Intérieur a expliqué ses mesures sur la stabilisation du système, comme il les appelle, par les menaces hybrides", souligne l'homme politique.

    Dans le même temps, la question de savoir si la menace hybride est réelle est laissée sans réponse, indique le parlementaire allemand. Tout cela donne l'impression qu'il ne s'agit que d'une expression populaire qui contribue à augmenter les craintes et à rendre le renforcement des forces militaires plus légitime.

    "En plus de la défense civile du ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière, qui pousse même la population à se munir de nourriture pour un délai de dix jours ce qui contribue fortement à l'augmentation des craintes, un renforcement massif des forces armées sera entrepris dans les prochaines années. Deux milliards d'euros supplémentaires pour la Bundeswehr sont prévus dans le budget actuel qui sera discuté au Bundestag en septembre", déclare l'homme politique.

    Le parlementaire allemand souligne qu'il s'agit d'un phénomène européen. L'Union européenne a même créé un département spécial chargé de s'occuper des menaces hybrides. Ce département coopère très étroitement avec l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), conclut l'homme politique.

    Lire aussi:

    En cas de guerre, les Allemands devront faire des réserves de nourriture
    Riyad veut aider Berlin dans les enquêtes sur les attentats de juillet
    Berlin renforcera la sécurité de ses soldats à Incirlik
    L'Allemagne et la France avancent une réforme de l'UE
    Tags:
    guerre hybride, budget, OTAN, Union européenne (UE), Thomas de Maizière, Europe, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik