Ecoutez Radio Sputnik
    Le mur à la frontière entre la Hongrie et la Croatie

    La Hongrie s’apprête à ériger un nouveau mur contre les migrants

    © REUTERS/ Bernadett Szabo
    International
    URL courte
    Crise migratoire (été 2016) (86)
    81385321

    Selon la déclaration du premier ministre hongrois Viktor Orban parue vendredi dernier, son pays est prêt à construire une deuxième clôture à sa frontière sud avec la Serbie pour couper les flux migratoires.

    Le nouveau mur, qui devrait être construit le long de celui déjà existant, sera chargé de renforcer la défense et de palier à un changement potentiel de la politique migratoire turque, annonce l'agence Reuters. Comme l'a indiqué le premier ministre hongrois à la radio publique, un revirement de la Turquie pourrait entraîner un afflux important de plusieurs centaines de milliers de migrants à la frontière serbo-hongroise.

    Les plans techniques sont en cours de réalisation afin d'ériger un "barrage" plus massif en renfort de celui déjà existant qui a été construit très rapidement, souligne M.Orban cité par l'agence Reuters. Le premier ministre hongrois estime également que son pays devrait se préparer à l'éventualité d'un accord entre la Turquie et l'Union européenne afin de gérer le problème des migrants dans les Balkans.

    "Si ça ne marche pas avec de beaux mots, nous devrons les arrêter par la force, et nous le ferons", lance le premier ministre hongrois cité par Reuters.

    Par ailleurs, le mur qui était érigé le long de la frontière sud avec la Serbie et la Croatie a considérablement réduit les flux migratoires.

    Le premier ministre hongrois déclare également que son pays s'apprête à augmenter sa présence policière, passant de 44.000 à 47.000 policiers, les 3.000 recrues devant être déployées de façon permanente le long de la frontière méridionale.

    Dossier:
    Crise migratoire (été 2016) (86)

    Lire aussi:

    L’Allemagne renonce à sa politique d'hospitalité envers les migrants
    Calais: près de 7.000 migrants vivent dans la "Jungle"
    "Emplois d'un euro", une chance pour les migrants de profiter à la société
    Des politiciennes danoises poursuivies pour avoir abrité des migrants
    Tags:
    crise migratoire, migrants, mur, frontière, réfugiés, Viktor Orban, Serbie, Europe, Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik