Ecoutez Radio Sputnik
    Le Brexit

    Le Brexit voté, l’Europe devient-t-elle un continent instable?

    © Flickr/ Paul Lloyd
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    72939311

    L'Union européenne va au-devant de graves problèmes politiques si la sortie britannique (Brexit) soutenue lors du référendum du 23 juin dernier n'est pas organisée de façon appropriée.

    L'Allemagne s'inquiète de l'organisation de la procédure de sortie du Royaume-Uni. Sigmar Gabriel, vice-chancelier allemand et ministre de l'Economie et de l'Energie, lance un avertissement concernant les difficultés politiques possibles dans le cas d'une mauvaise gestion du Brexit.

    "Le Brexit — c'est mauvais, mais il n'apportera pas beaucoup de dommage sur le plan économique, contrairement à ce que pensent certains. C'est surtout un problème d'ordre psychologique et un énorme problème politique", a déclaré l'homme politique lors d'une conférence de presse à Berlin, cité par l'agence Reuters.

    Selon le vice-chancelier allemand, le monde considère désormais l'Europe comme un continent instable. Et si la sortie britannique est organisée de façon inappropriée, de graves problèmes pourraient voir le jour, souligne l'homme politique.

    La procédure du Brexit reste un sujet clé dans l'ordre du jour de la première ministre britannique Theresa May. Elle s'apprête à en discuter avec ses ministres mercredi prochain, annonce l'agence Press Association.

    Les informations sur une rencontre planifiée sont parues après l'annonce du journal The Telegraph selon laquelle Mme May pourrait lancer la procédure du Brexit décrite dans l'article 50 du Traité de Lisbonne sans tenir de débats ni de vote au parlement.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Peut-on espérer le Brexit, si on le prépare dans les cafés?
    Merkel estime que le Brexit est "irrévocable" et insiste sur les négociations
    Le Brexit privera les Britanniques des mots français?
    Juncker n'a pas de "date limite" pour les négociations du Brexit
    Tags:
    brexit, référendum, Union européenne (UE), Theresa May, Sigmar Gabriel, Allemagne, Royaume-Uni, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik