Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants

    Migrants: sous pression, l’Egypte accuse l’Europe et demande de l’aide

    © REUTERS/ Giorgos Moutafis
    International
    URL courte
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (78)
    701911122

    Face à l’augmentation soudaine des flux migratoires vers le pays, l’Egypte pointe du doigt l’accord sur les réfugiés entre l’Union européenne (UE) et la Turquie et appelle la communauté mondiale à lui accorder davantage d’aide pour y remédier.

    D'après Hisham Badr, vice-ministre égyptien des Affaires étrangères, au moins cinq millions de migrants, dont 500.000 des réfugiés syriens, résident à l'heure actuelle dans le pays. Parallèlement, l'Egypte enregistre chaque année environ 800 demandes d'asile, rappelle-t-il, cité par le journal d'actualités en ligne EUobserver.

    "Maintenant, vous voyez ce qu'a entraîné l'accord avec la Turquie. Suite à la fermeture de la route migratoire des Balkans et à l'accord conclu avec les pays de l'Afrique du Nord, la pression sur l'Egypte est montée d'un cran", déplore M. Badr.

    Il a particulièrement insisté sur le fa it que l'Egypte dépensait chaque année au moins 300 millions de dollars (environ 270 millions d'euros) pour gérer la crise migratoire actuelle et que l'UE n'accordait pas assez d'aide financière pour faciliter cette tâche.

    "Nous ne recevons pas assez de soutien", fustige-il, faisant allusion à un "pays frontalier de l'UE, ayant récemment reçu six milliards d'aide financière".

    L'Union européenne, emmenée par l'Allemagne, et Ankara avaient finalement trouvé une entente prévoyant notamment le renvoi des Syriens vers la Turquie. Cet accord, dénoncé par les organisations de défense des droits de l'Homme, a eu un effet dissuasif: le nombre d'arrivées de migrants a considérablement chuté depuis la mise en place de l'accord le 20 mars.

    Dossier:
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (78)

    Lire aussi:

    L’Allemagne renonce à sa politique d'hospitalité envers les migrants
    Des politiciennes danoises poursuivies pour avoir abrité des migrants
    6 Belges sur 10 estiment qu’il “y a trop de migrants”
    Tags:
    aide, crise migratoire, accord, Turquie, Egypte, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik