Ecoutez Radio Sputnik
    bâtiment du ministère des Affaires étrangères

    La Russie refuse le rôle de l’élève dans ses relations avec l’Occident

    © Sputnik. Maxim Blinov
    International
    URL courte
    10188951651

    La Russie ne se démènera pour choisir entre l’Asie et l’Europe, et continuera à mener une politique multivectorielle, a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    Dans les relations internationales, l'Occident a longtemps considéré la Russie comme un élève, a affirmé Sergueï Lavrov. Selon lui, la plupart des propositions avancées par Moscou se sont heurtées à l'égoïsme des hauts responsables cherchant à dominer sur la scène géopolitique au détriment des intérêts des autres.

    Dans le même temps, les partenaires occidentaux ont régulièrement violé leurs engagements en matière de sécurité obtenus dans les années 90 au niveau de l'OSCE, a fait remarquer le ministre. De ce fait, il n'est plus possible de faire des affaires avec l'UE, les Etats-Unis et l'Otan comme avant, a-t-il souligné.

    "Vu notre développement tous azimuts, nous considérons notre politique extérieure, dotée de plusieurs vecteurs, comme indépendante", a précisé M. Lavrov.

    Comme l'a indiqué M. Lavrov, malgré le froid qui s'est installé dans les relations entre la Russie et l'Occident, Moscou n'envisage pas de tourner le dos à qui que ce soit et se dit prêt à travailler à leur normalisation. A condition qu'elles se basent sur le principe d'égalité, bien sûr.

    Lire aussi:

    Lavrov et Kerry tiennent le sort de la Syrie entre leurs mains
    Lavrov explique comment Ankara contribue au règlement de la crise syrienne
    Lavrov: "Le Brexit est une affaire qui ne regarde que les Britanniques"
    Tags:
    relations diplomatiques, Sergueï Lavrov, Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik