Ecoutez Radio Sputnik
    migrants

    Face à la paresse de ses habitants, la Nouvelle-Zélande accueille des migrants

    © AFP 2017 Armend Nimani
    International
    URL courte
    442896242

    Estimés être trop paresseux pour travailler, les Néo-Zélandais se laissent devancer par les migrants.

    Les riverains étant trop paresseux pour travailler, la Nouvelle-Zélande a besoin de migrants, a déclaré le premier ministre John Key, cité par le quotidien britannique The Independent.

    Selon lui, les habitants locaux manquent de discipline de travail et ils sont nombreux à avoir des problèmes liés à la consommation de drogues.

    En conséquence de quoi, le pays se voit dans l'obligation de recourir à la main-d'œuvre étrangère, a répondu le chef du gouvernement à la question de savoir pourquoi 69.000 migrants étaient arrivés dans le pays cette année, alors qui la Nouvelle Zélande compte plus de 200.000 chômeurs.

    "Demandez aux employeurs leur avis sur les locaux, ils vous diront que certains d'entre eux ne passeront jamais un test antidrogue, d'autres ne se présentent jamais au travail, et d'autres encore se déclarent malades", a déploré le premier ministre.

    Selon Leon Stallard, propriétaire d'un grand verger de pommiers, il prendrait volontiers au travail des habitants locaux pour la récolte de pommes, mais il n'est pas du tout sûr de leur fiabilité comme travailleurs.

    Lire aussi:

    La Nouvelle-Zélande se lance dans la chasse aux rats
    Les robots prendraient la moitié des emplois en Nouvelle-Zélande dans 20 ans
    Cette catastrophe qui menace la Nouvelle-Zélande
    Tags:
    migrants, John Key, Nouvelle-Zélande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik