Ecoutez Radio Sputnik
    Femmes afghanes à Kaboul

    L'Afghanistan pourrait interdire les mariages précoces

    © AFP 2017 SHAH MARAI
    International
    URL courte
    9614110

    L'Afghanistan, où plus de 30% des femmes se marient avant l'âge de 18 ans et souvent contre leur gré, a lancé un programme permettant de mettre fin aux mariages des enfants.

    Le ministère afghan des Affaires des femmes a lancé un programme qui permettra au pays de mettre fin aux mariages précoces d'ici cinq ans, a déclaré à Sputnik Nabila Mosleh, vice-ministre afghane des Affaires des femmes.

    "Nous travaillons sur un programme échelonné sur cinq ans qui permettra à l'Afghanistan d'éradiquer les mariages précoces, un phénomène néfaste pour la société (…). Presque tous les mariages précoces sont forcés. Les jeunes filles se marient sur décision de leurs tuteurs. Leurs époux sont généralement des hommes plus âgés qu'elles de plusieurs dizaines d'années", a indiqué Mme Mosleh.

    Femmes afghanes
    © Sputnik. Kasra Rouyee, Sputnik
    Selon une récente étude de l'Onu, l'Afghanistan fait partie des 41 pays où au moins 30% des femmes se marient avant d'atteindre la majorité.

    "Quand un enfant se marie, cela a un effet négatif sur sa nouvelle famille et sur ses parents", a noté Mme Mosleh.

    D'après la vice-ministre, il s'agit des problèmes de santé, d'un bas niveau d'instruction, des problèmes de socialisation. 

    Son ministère compte lutter contre les mariages précoces en coopération avec d'autres institutions afghanes et des organisations internationales.

    "Les jeunes filles se retrouvent isolées, elles ne peuvent pas se sentir à l'aise. Les mariages précoces créent des conditions pour une inégalité des sexes et sapent les bases matérielles de la nouvelle famille", a précisé Mme Mosleh.

    Elle a rappelé que les abus sexuels nuisaient à la santé des jeunes filles mineures et provoquaient des complications lors de la grossesse et de l'accouchement. 

    "Mais si des mères mineures donnent naissance à des enfants en bonne santé, il y a d'autres problèmes liés à la maternité. La mère doit être psychologiquement prête à éduquer ses enfants. Est-ce que les enfants peuvent éduquer d'autres enfants? La réponse est non", a déclaré la vice-ministre.

    Qui plus est, la plupart des femmes enceintes afghanes vivent dans des conditions sanitaires insatisfaisantes. Cela explique le taux de mortalité élevé chez les mères et les nouveau-nés.

    "Selon les dernières statistiques, rien qu'à Kaboul, 320 femmes sur 1.000 meurent tous les ans en donnant naissance à un enfant", a précisé Mme Mosleh.

    "Les mariages entre enfants ou entre enfant et adultes constituent l'un des plus graves acte de violence", a conclu la vice-ministre.

    Lire aussi:

    Une jeune femme paralysée marche vers l'autel au mariage de ses rêves
    Sa passion pour les animaux pousse un couple à un mariage peu habituel
    Ce pays où le mariage consanguin n’est pas le bienvenu
    Le mariage arrangé de la fille d'Erdogan pour secourir le secteur militaire
    Tags:
    mariage des enfants, mariage, Nabila Mosleh, Kaboul, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik