Ecoutez Radio Sputnik
    Le Conseil de la Fédération russe

    L’idée d'une Europe de l’Atlantique à Vladivostok vit toujours

    © Sputnik. Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    363111874

    Les relations franco-russes sont parfois tendues au niveau gouvernemental. Ce n'est pas le cas entre les Sénats des deux pays. En témoigne le rapport publié par le sénat russe "Russie-France: un regard parlementaire vers l’avenir", qui balaye les défis que partagent les deux pays et les pistes d'améliorations de leurs relations bilatérales.

    Un rapport similaire avait été publié il y a un an par le Sénat français. Prochaine étape: un document conjoint franco-russe qui sera ensuite diffusé auprès des membres de l'UE et de la CEI. Le document présenté par la chambre haute du parlement russe est une première pour ses parlementaires. C'est ce qui marque la rentrée politique en Russie, souligne le président du Comité des affaires étrangères du Conseil de la Fédération (Sénat russe) Konstantin Kossatchev.

    "En France, on a déjà rédigé 4 rapports consacrés à la Russie. Mais nous n'avons vu que le 4e. Et nous avons considéré que c'était une bonne occasion pour proposer à nos collègues (français) de travailler ensemble. On n'était pas d'accord avec tous les postulats mais nous avons apprécié l'invitation au dialogue, la volonté de sortir des impasses où nous poussent des forces anti-européennes ».

    ​Les élus russes ont donc répondu positivement à cette invitation au dialogue. Leur rapport est une tentative d'analyse du passé et du présent des rapports entre la France et la Russie. "Un quart de siècle après la fin de l'époque de la bipolarité, la politique internationale de la France a subi des modifications marquantes. L'un des plus importants changements a été son atlantisation", lit-on dans le document.

    Sur les 25 dernières années la France et la Russie ont entretenu des rapports complexes. Comme il est indiqué dans le rapport, certains experts considèrent que l'UE et la France n'ont pas pu profiter de l'éclatement de l'URSS pour jeter les bases d'une nouvelle politique envers la Russie parce qu'elles croyaient que la Russie ne pouvait plus jouer un rôle important dans le monde.

    La présentation du document des parlementaires russes s'est tenue en présence de l'Ambassadeur de France en Russie Jean-Maurice Ripert. Il a fait remarquer que la France était le 2e partenaire économique de la Russie. Cela ne serait-il pas une bonne occasion pour renouer les liens? Les sénateurs russes ne jettent pas l'éponge.

    "La France, à elle seule, ou avec d'autres leaders de l'UE, notamment l'Allemagne et l'Italie, pourrait devenir le moteur du rapprochement entre l'UE et l'Union économique eurasiatique, explique-on dans le rapport… Cela rendrait possible la réalisation du rêve de de Gaulle et de Mitterrand sur la création d'une Europe véritablement unie et sur le long terme, la mise en place du projet de jonction de l'UE, de l'Union eurasiatique et de la Route de la Soie".

    ​Les parlementaires français sont donc attendus à Moscou cet automne. Sur fond de contacts étroits entre les présidents des sénats français et russe, un travail commun ne ferait que consolider les rapports interparlementaires franco-russes.

    Lire aussi:

    Hollande fait machine arrière et déplore les sanctions antirusses
    La délégation de parlementaires français est de retour en Crimée
    17 parlementaires français se rendent à Moscou
    Tags:
    parlementaires français, parlementaires, Conseil de la Fédération, Sénat français, Union européenne (UE), Jean-Maurice Ripert, Konstantin Kossatchev, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik