Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan, président turc

    Libération de Raqqa: Erdogan "ne voit pas de problème" à joindre les USA

    © AFP 2017 Ozan Kose
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    8775321056

    La Turquie "doit prouver qu'elle existe dans la région", selon pe président turc.

    Ankara est prêt à accepter la proposition américaine de mener une opération conjointe visant à libérer la ville syrienne de Raqqa des combattants du groupe terroriste Daech (Etat islamique), a déclaré mercredi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

    "Raqqa est un centre important pour Daech… [Le président américain Barack] Obama veut notamment faire quelque chose avec nous à propos de Raqqa. Nous lui avons dit que ce n'était pas un problème pour nous. Nous avons proposé que nos militaires se réunissent pour discuter de la façon de le faire", a-t-il indiqué aux journalistes, cité par le journal Hurriyet.

    La Turquie "doit prouver qu'elle existe dans la région" et n'a pas le droit de "faire un pas en arrière", a encore déclaré M. Erdogan.

    Raqqa, contrôlée par les terroristes depuis 2013, a été proclamée leur "capitale". La ville est assiégée par les Forces démocratiques syriennes, formées essentiellement des Kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Elles sont soutenues par l'aviation de la coalition internationale.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Turquie vs Kurdes: "les USA jouent un double jeu"
    PYD: l'invasion turque ne permet pas de se concentrer sur la libération de Raqqa
    La France intensifie son aide à l'Irak pour la reprise de Mossoul
    Le plus "sexy des djihadistes" tué à Raqqa
    Tags:
    Recep Tayyip Erdogan, Raqqa, Turquie, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik