Ecoutez Radio Sputnik
    Bâtiment de la chaîne de télévision Inter TV à Kiev

    "On vous abattra et personne ne fera rien"

    © Sputnik. Stringer
    International
    URL courte
    455150264

    A en croire le chef du Conseil national d'Ukraine, les journalistes de la chaîne de télévision Inter TV, victime d'un incendie criminel, doivent changer leur ligne éditoriale s'ils souhaitent rester en vie.

    La chaîne de télévision Inter TV doit changer sa ligne éditoriale si elle souhaite éviter que des incidents pareils à l'incendie criminel du 4 septembre ne se reproduisent, a déclaré mercredi le chef du Conseil national d'Ukraine pour la télévision et la radio Iouri Artemenko lors d'une réunion de la Rada suprême (parlement) du pays.

    "Vous devez reconnaître que c'est votre concept de programmation qui explique tout. On vous a incendié. Si vous ne vous ravisez pas, on vous abattra et personne ne fera rien", a indiqué M.Artemenko.

    Le président ukrainien Piotr Porochenko lors de la cérémonie d'adieu au journaliste Pavel Cheremet
    © Photo. Service de presse du président ukrainien
    Le 4 septembre dernier, une quinzaine d'individus ont incendié les locaux de la chaîne de télévision Inter TV lors d'une action de protestation contre sa "couverture pro-russe" des événements en Ukraine. Le 5 septembre, des manifestants se sont de nouveau rassemblés devant le bâtiment de la chaîne Inter pour réclamer de supprimer les émissions et les films de production russe.

    La Russie a exprimé sa préoccupation suite aux informations sur l'incendie criminel dans le bâtiment de la chaîne de télévision Inter TV. La représentante de l'OSCE pour la liberté des médias Dunja Mijatovic et l'ONG Reporters sans frontières ont aussi condamné cet incendie.

    Des hommes politiques et journalistes ukrainiens avaient antérieurement critiqué la chaîne Inter TV pour sa position "pro-russe" et la diffusion d'un grand nombre d'émissions en russe. Le président du pays Piotr Porochenko avait aussi réclamé que la chaîne augmente la part de la langue ukrainienne dans sa grille des programmes.

    Lire aussi:

    Chaîne télé incendiée à Kiev: l'UE demande une enquête
    A Kiev, une chaîne "pro-russe" incendiée avec des journalistes à l'intérieur
    Une journaliste TV russe interrogée pendant 5h et expulsée d’Ukraine
    Tags:
    liberté de la presse, ligne éditoriale, menaces, menace de mort, journalisme, Inter TV (chaîne ukrainienne), Iouri Artemenko, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik