Ecoutez Radio Sputnik
    Alep, Syrie

    La communauté internationale salue l'accord Russie-USA sur la Syrie

    © REUTERS / Muzaffar Salman
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    67534

    La Russie et les Etats-Unis sont parvenus à s’entendre sur la voie à suivre en vue de la résolution de la crise syrienne. Cette décision a suscité les louanges de la communauté internationale.

    Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a souligné l'importance de l'accord entre les parties russe et américaine et a prôné le respect de ces nouvelles mesures.

    "Il est désormais crucial que cet accord soit pleinement mis en œuvre et respecté, en particulier par le régime et ses soutiens", selon M. Ayrault.

    Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier s'est aussi félicité de cet accord.

    "Je suis ravi que Sergueï Lavrov et John Kerry soient parvenus cette nuit, suite à des pourparlers longs et difficiles, à trouver une solution au problème de la trêve et de la coopération militaire. J'appelle toutes les parties concernées en Syrie et dans la région à respecter l'accord conclu entre Washington et Moscou et à cesser les combats lundi au plus tard", a-t-il indiqué. 

    Borge Brende, le ministre norvégien des Affaires étrangères, a écrit sur son compte Twitter que "l'accord sur la trêve en Syrie était une opportunité longuement attendue que la communauté internationale ne pouvait pas se permettre de laisser passer".

    Son homologue suédoise Margot Wallström a elle aussi salué le succès des négociations russo-américaines qui ont duré presque 14 heures.

    Le ministère turc des Affaires étrangères juge positif le résultat des pourparlers à Genève. "Nous saluons cette accord", selon le ministère cité par un média local.

    Ankara a toutefois précisé qu'il était primordial de cesser toutes les hostilités et de livrer de l'aide humanitaire aux Syriens à compter du premier jour de la trêve, soit le 12 septembre.

    La Grande-Bretagne s’est elle aussi exprimée. Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a souligné l'importance des accords entre la Russie et les Etats-Unis.

    Sergueï Lavrov et John Kerry se sont rencontrés hier à Genève, en Suisse. Leurs pourparlers ont duré près de 14 heures, une durée record. 

    La Russie et les Etats-Unis vont coordonner leurs frappes aériennes dans certaines régions, et partager des informations sur leurs opérations dans les airs. Un centre conjoint créé à ces fins se chargera également de distinguer l'opposition modérée des terroristes.

    Moscou et Washington sont tombés d’accord sur une trêve en Syrie, dont le début coïncidera avec la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, qui aura lieu le 12 septembre. L'accès de l’aide humanitaire à Alep et la création d'une zone démilitarisée ont également été au centre des débats. Le plan de coopération russo-américain comprend notamment des mesures visant à augmenter l'efficacité de la lutte antiterroriste, à consolider le cessez-le-feu et à déboucher finalement sur un retour au processus politique. 


    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    Un chef militaire djihadiste tué dans un raid en Syrie
    Syrie : la mauvaise fois des USA sans limites
    En Syrie, les Kurdes ont choisi leur capitale avant d'adopter leur Constitution
    Tags:
    accord, Borge Brende, Jean-Marc Ayrault, Boris Johnson, Margot Wallström, John Kerry, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik