Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton

    Pour Clinton, Trump est le candidat "des sexistes et islamophobes"

    © AFP 2019 Mark Ralston
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    40044

    La candidate démocrate à la présidentielle américaine Hillary Clinton a expliqué sans équivoque qui sont les partisans de son adversaire républicain Donald Trump.

    La moitié des électeurs de Donald Trumps sont "des homophobes, des sexistes et des islamophobes", a déclaré Mme Clinton vendredi soir à New York.

    "Pour généraliser, en gros, vous pouvez placer la moitié des partisans de Trump dans ce que j'appelle le +panier des pitoyables+", a-t-elle déclarée, ajoutant qu'il s'agissait de racistes, de sexistes, d'homophobes, de xénophobes et d'islamophobes.

    Clinton et Trump
    © REUTERS / David Becker/Nancy Wiechec/Files
    "Malheureusement, ces gens existent et lui (Donald Trump, ndlr) les soutient. Il milite en faveur de leurs sites Web qui auparavant n'étaient visités que par 11.000 utilisateurs, tandis qu'aujourd'hui c’est 11 millions. Sa rétorque sur Twitter est outrageuse, haineuse et infâme. Certains de ces gens sont irréparables, mais, heureusement, ils ne sont pas l'Amérique", a poursuivi Hillary Clinton.

    Kellyanne Conway, la directrice de campagne de Donald Trump, n'a pas tardé à réagir aux propos de l'ex-secrétaire d'Etat américaine. Sur sa page Twitter, elle a souligné que la candidate démocrate offensait les Américains.

    ​Selon la dernière enquête d'opinion réalisée par la chaîne CNN conjointement avec le service ORC, actuellement, Donald Trump devance son adversaire Clinton de 2% des voix.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Clinton préférerait dîner avec Poutine plutôt qu'avec Trump
    Hillary Clinton tousse chaque fois qu’elle pense à Trump
    Trump rattrape son retard sur Clinton
    La tour Eiffel évacuée et fermée après qu’un homme a été surpris en train de l’escalader
    Tags:
    homophobie, campagne électorale, xénophobie, racisme, islamophobie, Présidentielle américaine 2016, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik