International
URL courte
Par
411187
S'abonner

Le directeur de la CIA, John Brennan, a déclaré que la Russie avait des capacités informatiques "exceptionnellement élevées et sophistiquées" et qu’il fallait que les Etats-Unis y prennent garde.

"Je pense que nous devons être très, très prudents en ce qui concerne ce que les Russes pourraient essayer de faire en termes de collecte d'informations dans le domaine cybernétique", a déclaré John Brennan, directeur de la l’Agence centrale de renseignement américaine à la chaîne de télévision CBS.

Dans le même temps, M. Brennan s’est gardé d'affirmer que la Russie serait responsable d'une cyberattaque contre le Comité national démocrate. Mais il a noté que le FBI (le principal service fédéral de police judiciaire et un service de renseignement intérieur des USA) menait l’enquête sur le piratage des courriels du Comité.

En outre, le directeur de la CIA a estimé qu’"il y a des domaines dans lesquels nous devons coopérer avec la Russie, en particulier en Syrie".

Des sources de divers médias américains au sein du FBI ont plusieurs fois déclaré que le serveur du Parti démocrate avait été piraté par des "hackers russes". Certains médias ont avancé l'hypothèse que la Russie chercherait à influencer le résultat des élections aux États-Unis.

Dans le même temps, des hautes fonctionnaires, y compris le président Barack Obama, ont averti que la conclusion finale n'avait pas encore été tirée pour le moment. Officiellement, le FBI ne fait aucun commentaire sur l'enquête. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré que les accusations portées contre la Russie étaient absurdes.


Lire aussi:

La défense russe dans le viseur des hackers chinois
Les logiciels des hackers du renseignement US aux enchères: adjugé, vendu!
Des hackers piratent les systèmes de l'Otan et de la fondation Soros
Les plus grandes banques américaines s'allient contre les hackers
Tags:
La Main du Kremlin, La Faute Aux Russes, piratage, hackers, cyberattaque, Parti démocrate des Etats-Unis, FBI, CIA, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik