Ecoutez Radio Sputnik
    Large Google Manipulation: How the search engine brings Clinton millions of votes

    Clinton-Google, un tandem sacré, ou quand le géant du Web aide Hillary à l'emporter

    © REUTERS/ Carlos Barria
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    1167974669

    Les suggestions de recherche de Google dans le cadre de saisie automatique sont partiales en faveur d'Hillary Clinton, affirme à Sputnik le célèbre psychologue Robert Epstein en ajoutant que ces suggestions de recherche pourraient influer jusqu'à trois millions de votes lors des prochaines élections présidentielles aux Etats-Unis.

    Clinton-Google, un tandem sacré
    © Sputnik.
    Clinton-Google, un tandem sacré

    En 2015, le chercheur en psychologie à l'Institut américain pour la recherche sur le comportement et la technologie à Vista, en Californie, a réalisé une étude scientifique qui a montré que le référencement des recherches favorisant un candidat pouvait convaincre les électeurs indécis de voter pour ce candidat, jusqu'à 80% des électeurs dans certains groupes démographiques.

    Dans un entretien exclusif accorde à Sputnik, M.Epstein souligne que sa nouvelle étude prouve que Google, le moteur de recherche le plus puissant du monde, peut également enlever des votes et changer les opinions avec un autre outil puissant: la saisie de recherche automatique (Google Autocomplete).

    "En juin, Sourcefed a publié une vidéo accusant Google de supprimer des suggestions de recherche négatives liées à Hillary Clinton. La vidéo est devenue virale et Google a nié les allégations de Sourcefed. Je me suis demandé si Sourcefed avait raison. Pourquoi Google supprime-t-il des suggestions négatives en faveur d'un candidat? A quoi ça sert?", a raconté le psychologue.

    Selon le porte-parole de la société, "Google Autocomplete ne favorise aucun candidat. Notre algorithme de saisie automatique ne répondra pas à une recherche qui est offensante ou dénigrante lorsqu'elle est présentée en conjonction avec le nom d'une personne".

    Partialité en faveur de Clinton

    Selon M.Epstein, son étude a confirmé que Google montrait souvent des suggestions de recherche très positives pour Mme Clinton alors que Bing et Yahoo, autres moteurs de recherche, montrent un mélange de suggestions positives et négatives.

    Une image vaut mille mots. Regardons quelques exemples

    L'image ci-dessous montre une recherche pour "Hillary Clinton est" menée le 3 août 2016 sur Bing, Yahoo et Google. Comme vous pouvez le voir, Bing et Yahoo affichent plusieurs suggestions négatives comme "Hillary Clinton est une menteuse" et "Hillary Clinton est une criminelle", tandis que Google ne montre que deux suggestions qui sont absurdement positives: "Hillary Clinton gagne" et " Hillary Clinton est géniale".

    Bing et Yahoo affichent plusieurs suggestions négatives comme Hillary Clinton est une menteuse et Hillary Clinton est une criminelle, tandis que Google ne montre que deux suggestions qui sont absurdement positives: Hillary Clinton gagne et  Hillary Clinton est géniale.
    © Photo. Robert Epstein
    Bing et Yahoo affichent plusieurs suggestions négatives comme "Hillary Clinton est une menteuse" et "Hillary Clinton est une criminelle", tandis que Google ne montre que deux suggestions qui sont absurdement positives: "Hillary Clinton gagne" et " Hillary Clinton est géniale".

    Selon le psychologue américain, on peut également constater que Google montre des suggestions positives pour Mme Clinton, même lorsque leurs propres données de recherche (Google Trends) démontrent que les gens recherchent en fait des informations négatives.

    Google Trends démontrent que les gens recherchent en fait des informations négatives.
    © Photo. Robert Epstein
    Google Trends démontrent que les gens recherchent en fait des informations négatives.

    Le chercheur rappelle que Google admet qu'il censure les résultats de recherche négatifs. Voilà pourquoi nous ne voyons que des résultats positifs pour Mme Clinton. Mais est-ce que Google supprime vraiment les résultats négatifs?

    Dans l'image ci-dessous, on peut voir Google montre des suggestions négatives pour Donald Trump tout en cachant des suggestions négatives pour Mme Clinton.

    Google montre des suggestions négatives pour Donald Trump tout en cachant des suggestions négatives pour Mme Clinton.
    Google montre des suggestions négatives pour Donald Trump tout en cachant des suggestions négatives pour Mme Clinton.

    De plus, selon M.Epstein, Google supprime même des suggestions de recherche liées à des histoires au sujet de la santé d'Hillary Clinton qui se retrouvent régulièrement au cœur de débats.

    Comme vous pouvez le voir dans les captures d'écran du 29 août dernier ci-dessous, les suggestions sur Bing et Yahoo reflètent les nouvelles tendances, tandis que les suggestions sur Google ne le font pas.

    Google cache l'information sur la santé d'Hillary Clinton
    © Photo. Robert Epstein
    Google cache l'information sur la santé d'Hillary Clinton
    Yahoo reflète les nouvelles tendances concernant la santé d'Hillary Clinton
    © Photo. Robert Epstein
    Yahoo reflète les nouvelles tendances concernant la santé d'Hillary Clinton
    Bing reflète les nouvelles tendances concernant la santé d'Hillary Clinton
    © Photo. Robert Epstein
    Bing reflète les nouvelles tendances concernant la santé d'Hillary Clinton

    Comment les suggestions de recherche de Google nous influencent-elles?

    Dans la dernière étude de M.Epstein, un groupe de 300 personnes de 44 Etats américains devaient répondre à la question de savoir sur laquelle des quatre suggestions de recherche ils cliqueraient si elles essayaient d'en apprendre davantage sur Mike Pence, candidat républicain à la vice-présidence ou Tim Kaine, candidat démocrate à la vice-présidence.

    Quelles sont les conclusions?

    "Premièrement, les gens ont cliqué sur les suggestions de recherche négatives deux fois plus souvent que ce que l'on pouvait attendre. Deuxièmement, les électeurs indécis, les personnes qui décident des résultats des élections serrées, ont été particulièrement attirés par les suggestions négatives. Ils ont cliqué sur ces dernières environ 15 fois plus souvent qu'ils ont cliqué sur des suggestions neutres", a déclaré le psychologue américain.

    Les analystes de Google le savent également

    Comme Google s'occupe de 90% des recherches dans la plupart des pays, le chercheur estime que le géant américain a déterminé les résultats de 25% des élections nationales dans le monde entier depuis plusieurs années.

    Ainsi, pour faire basculer des voix en faveur d'un candidat, tout ce qu'on doit faire est de supprimer les suggestions de recherche négatives pour ce candidat et les proposer pour son adversaire.

    Alors, combien de votes Google peut-il faire influer en faveur d'Hillary Clinton à la prochaine élection?

    "La nouvelle étude suggère que la saisie automatique seule pourrait être en mesure d'influer entre 800.000 et 3,2 millions de votes", a expliqué à Sputnik M.Epstein.

    Robert Epstein a de surcroît confié qu'il n'était pas républicain, qu'il n'était pas partisan de Donald Trump et qu'il pensait même qu'Hillary Clinton serait une bonne présidente.

    "Les découvertes que nous faisons, nous avons fait des expériences avec plus de 10.000 personnes de 39 pays impliquant quatre élections, montrent sans aucun doute que ce que Google fait est une menace pour la démocratie", a conclu le chercheur.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Comment la main invisible de Facebook peut-elle " influencer la politique"?
    Clinton jette un malaise dans la campagne électorale US
    Le malaise d'Hillary Clinton relance les rumeurs sur son état de santé
    L'ombre russe hante à nouveau Clinton
    Tags:
    psychologue, manipulation, Présidentielle américaine 2016, Bing, Yahoo, Google, Robert Epstein, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      Vicaire
      donc Google est orienté. Et zut, faut que je change de moteur de recherche, je déteste ces prises de position partiales.
    • avatar
      gl2005
      Depuis quelques années j'ai remarqué de nombreux dysfonctionnements de Google, et quand on les rapporte, Google nie toujours. OK. Alors j'utilise Bing ou des métas-moteurs. Il faudrait que les internautes fassent de même.
    • Dolinduz
      On peut se passer aisément de Google, la liste de moteurs de recherche disponibles est longue.
      Si vous voulez les résultats de Bing, Yahoo, Google et autres, sans intrusion dans votre vie privée, jetez un œil à Framabee. Il y en a d'autres, bien sûr.

      framabee.org
    • avatar
      michel.louis.loncin
      Ah cela, on se doute que TOUT est fait pour que H. Clinton gagne ... De TRES PUISSANTS intérêts sont manifestement en jeu ... notamment ceux du ... "Système" ... ceux qui ont permis à Bush père d'attaquer l'Irak en 1991, à Bill Clinton de FOUDROYER la Serbie en 1991, à Bush fils et Chenney de fomenter la guerre en Afghanistan puis en Irak grâce à a Conspiration du "11 Septembre" (seul des esprits rétrogrades continuent à soutenir la thèse "officielle") et au MENSONGE éhonté du rapport FRAUDULEUX présenté devant l'ON en 2003 et à Obama, "bombardé Prix Nobel de la paix, de faire de sa Président, la période période la plus GUERRIÈRE depuis Roosevelt, Truman et Johnson !!!
    • avatar
      rosebudhunter
      Heureusement que les américains ne sont pas notre seul centre d'intérêt, c'est que nous serions tombés encore plus bas que nos hommes politiques et nos médias.

      En réalité ce que vont faire demain les américains est le dernier de nos soucis car ils resteront égaux à eux mêmes, ils ont depuis longtemps entamés sérieusement la descente vers l'inconnu c'est la seule chose qui compte pour nous.
    • avatar
      Sans dents
      Déjà sans cet incident, pour moi l'élection Trump était pliée. Alors après çà, ce sera un triomphe pour Trump....et pour le peuple US qui va enfin voir un président s'occuper exclusivement de ses PB et pas de la Syrie, de l'Ukraine, de l'Irak, de la Lybie, de la Chine ou de la Russie. ALEA JACTA EST!
    • avatar
      scarface4247
      Termine , Game over pour Hillary , Parkinson avec demence severe , elle en a pour un an et demi maximum a vivre . Son etat de sante va dramatiquement se deteriorer ; google et toute l'oligarchie vont se ranger derriere Obama pour rempiler un troisieme mandat .
    • avatar
      oomenwong
      Sur www.google.fr : "trump lies" 93 300 000 résultats. "clinton lies" 95 100 000 résultats. "poutine lies", 316 000 résultats (300 fois plus honnête que clinton ou trump ? mdr !!! ) Selon votre merveilleuse analyse, google voudrait donc avoir votre Vladimir-regne-le-monde comme président ?!
    • avatar
      oomenwong
      Sur www.google.fr : "trump lies" 93 300 000 résultats. "clinton lies" 95 100 000 résultats. "poutine lies", 316 000 résultats (300 fois plus honnête que clinton ou trump ? mdr !!! ) Selon votre merveilleuse analyse, google voudrait donc avoir votre Vladimir-regne-le-monde comme président ?!
    • avatar
      lacertae
      Cela ne m'étonne pas, j'ai remarqué que Google et surtout Bing oriente les informations diffusées dans leurs actualités "pratiques" vers des journaux dont la ligne politique les arrange. Il est très difficile d'y trouver Sputnik par exemple.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)