International
URL courte
3100
S'abonner

Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung a perdu environ 20 milliards d'euros de cotation sur les marchés sur fond d'informations sur le rappel des smartphones Galaxy Note 7. En deux jours, les actions de la société ont chuté de 11%.

C'est la baisse la plus rapide des titres du géant sud-coréen de l'électronique depuis 2008, rapporte l'agence Bloomberg.

Des compagnies aériennes à travers le monde ont mis en garde les passagers contre l'utilisation de leur Galaxy Note 7 en vol. Ainsi, la compagnie aérienne scandinave SAS a totalement interdit les smartphones du géant sud-coréen Samsung Galaxy Note 7 à bord de ses avions.

La compagnie Singapore Airlines a suivi l'exemple de SAS et a interdit non seulement les smartphones, mais aussi les chargeurs de batteries des Galaxy Note 7 dans ses avions.

Plus d'une trentaine de clients ont rapporté que leur Galaxy Note 7, un modèle lancé il y a à peine plus de deux semaines et vendu 988.900 wons (près de 800 euros) en Corée du Sud, avait pris feu ou explosé alors qu'ils le rechargeaient, selon la déclaration officielle de l'entreprise sur son site.

Samsung a annoncé la semaine dernière la suspension des ventes du smartphone, suite à quoi, la société a rappelé des millions d'exemplaires de cet appareil et en a retardé le lancement dans plusieurs pays européens, dont la France.

Lire aussi:

Samsung recommande de rendre le Galaxy Note 7 au plus vite
Un Galaxy Note 7 explose dans une voiture en pleine charge
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
smartphones, explosion, Samsung, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook