Ecoutez Radio Sputnik
    Talibans afghans

    "Les djihadistes mènent une guerre psychologique contre le peuple afghan"

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    2013

    La situation en Afghanistan est toujours loin de pouvoir être qualifiée de tranquille. Selon le second vice-président afghan, outre la confrontation militaire à laquelle le pays a récemment survécu, une guerre psychologique est en train d'être menée par les terroristes.

    Plusieurs forces en Afghanistan font le jeu des groupes extrémistes en parlant d'une menace terroriste diffuse, ainsi que d'une incapacité totale des autorités à résoudre ce problème, a déclaré le second vice-président afghan Sorur Danish dans une interview accordée à Sputnik.     

    Selon le vice-président, ces forces donnent la possibilité aux djihadistes de mener une guerre psychologique à part entière contre le peuple afghan. 

    Des informations diffamatoires antigouvernementales se répandent dans plusieurs provinces du pays. Les talibans ont mis en place des organes spéciaux qui les diffusent. Ils déforment les faits et accusent faussement les forces de l'ordre de massacrer des civils lors d'opérations antiterroristes. Les talibans s'efforcent de monter le peuple et les autorités les uns contre les autres, affirme encore Sorur Danish.

    La propagande antigouvernementale est promue entre autres sur Internet et même dans plusieurs médias afghans, conclut le vice-président.      

    Il a également indiqué qu'au cours des 15 dernières années, plus de 20 fosses communes avaient été découvertes dans diverses provinces de l'Afghanistan. Chacune d'entre elles contenait les corps de plusieurs milliers de victimes.


    Lire aussi:

    Attaque contre l'Université américaine d'Afghanistan à Kaboul
    En Libye, les USA répètent leurs mauvais paris d'Afghanistan
    En Afghanistan, les talibans gagnent du terrain
    Daech et les talibans pactisent en Afghanistan
    Tags:
    guerre psychologique, menace terroriste, propagande, talibans, Sorur Danish, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik