International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
72799
S'abonner

Des membres du Congrès américain appellent Barack Obama à envisager de nouvelles sanctions visant la Russie, après les récentes attaques informatiques contre les institutions américaines, bien que leur provenance reste inconnue.

Selon le Washington Post, Adam Schiff a invité le chef de la Maison Blanche à « réprimander publiquement » la Russie pour les attaques en question et lui a rappelé la directive autorisant le président à décréter des sanctions en réponse au piratage informatique.

Cette position est partagée par les sénateurs Dianne Feinstein et Richard Burr, qui estime que l'heure est venue pour l'administration américaine de « faire quelque chose » en réponse aux attaques informatiques. Dans le même temps, le quotidien indique que ces initiatives risquent de compromettre les « progrès diplomatiques » atteints récemment dans les relations russo-américaines.

« Cependant, les législateurs estiment que cela n'a pas d'importance réelle sur fond de tentatives de Moscou d'influencer le processus électoral aux États-Unis », souligne le WP.

Ces derniers mois, plusieurs organisations et institutions américaines, dont le Parti démocrate, ont été visées par des cyberattaques. La candidate démocrate Hillary Clinton et ses partisans ont accusé la Russie d'être derrière ces attaques, sans en avoir jamais fourni de preuves. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a qualifié ces allégations d' « absurdes » et proches de la « bêtise absolue ».

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

AMA piratée: Moscou exclut toute implication
Le système de vote électronique du FBI trop «bordélique» pour être piraté
AMA piratée: la liste des sportifs dopés de Rio 2016 s'allonge
Tags:
piratage, cyberattaque, sanctions, Sénat des États-Unis, Congrès des États-Unis, Adam Schiff, Richard Burr, Dianne Feinstein, Hillary Clinton, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook