International
URL courte
Résiliation du contrat Mistral (128)
18721
S'abonner

Le constructeur naval français DCNS a livré vendredi à l'Égypte le second des deux bâtiments de guerre de type Mistral initialement destinés à la Russie.

Le pavillon égyptien a été hissé sur le pont d'envol du bâtiment de projection et de commandement (BPC) « Anwar El Sadat », ex-« Vladivostok », qui doit quitter le port de Saint-Nazaire à la fin du mois et rejoindre son port d'attache, Alexandrie, le « 1er octobre », a annoncé le commandant des forces armées égyptiennes, l'amiral Mounir Mohamed Raby.

Le premier porte-hélicoptères commandé en 2011 par la Russie et revendu ensuite au Caire a quitté le port de Saint-Nazaire le 12 juin dernier.

Le contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la livraison de deux porte-hélicoptères de classe Mistral a été conclu entre la France et la Russie en 2011. Cependant, les événements en Ukraine et les pressions exercées sur François Hollande par ses alliés de l'Otan ont contraint le président de la République à résilier le contrat avec Moscou pour revendre les bâtiments de guerre au Caire.

Début septembre, le journal russe Izvestia a annoncé que Moscou et Le Caire étaient proches de conclure un accord sur la livraison d'hélicoptères de combat russes Ka-52K russes pour la Marine égyptienne qui pourraient équiper les Mistral.

Dossier:
Résiliation du contrat Mistral (128)

Lire aussi:

Ce navire russe qui remplacera les Mistral
Le premier navire Mistral met le cap sur l'Egypte
Mistral: des marins égyptiens bientôt en formation à Saint-Nazaire
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Tags:
hélicoptères de combat, marine, porte-hélicoptères, navires, Ka-52K, Mistral, DCNS, Mounir Mohamed Raby, François Hollande, Egypte, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook