International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
51927
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov admet que l'incapacité des États-Unis à faire la distinction entre l’opposition modérée et les terroristes est liée avant tout avec la volonté de Washington de soustraire ces derniers aux attaques et aux frappes.

Cinq jours après la conclusion de l'accord entre les États-Unis et la Russie sur la Syrie, Washington fait traîner le respect de ses obligations sur la distinction entre l'opposition modérée et les terroristes en Syrie, une situation qui agace Moscou.

Dans une interview accordée à Sputnik, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a supposé que ce retard dans la mise en place d'une distinction entre l'opposition modérée et les terroristes en Syrie s'explique par le fait que « quelqu'un à Washington voudrait soustraire les terroristes aux attaques et aux frappes ». « Au moins, en ce qui concerne le Front Fatah al-Sham (anciennement Front al-Nosra, ndlr), de tels soupçons sont assez graves», a conclu le ministre.

En outre, bien que Washington ait fourni à Moscou des informations concernant la localisation des groupes d'opposition qu'il contrôle, la distinction entre l'opposition dite modérée et les terroristes du Front Fatah al-Sham n'a pas été faite.

Le 12 septembre, un régime de cessez-le-feu d'une durée d'une semaine est entré en vigueur en Syrie. Cependant, selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, seule l'armée syrienne respectait le cessez-le-feu trois jours après l'instauration de la trêve, « alors que l'opposition modérée dirigée par les États-Unis augmente le nombre d'attaques contre des zones résidentielles ».

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

Terroristes ou opposition modérée: les USA ne jouent pas franc-jeu en Syrie
L'opposition syrienne divisée sur l’accord russo-américain
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Tags:
Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook