International
URL courte
1286
S'abonner

Un accord visant à stabiliser les cours du pétrole pourrait être conclu par les pays exportateurs dans un avenir proche.

Les pays exportateurs de pétrole sont sur le point de conclure un accord visant à stabiliser les cours de l’or noir, a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro au cours d’une conférence de presse transmise par la chaîne Venezolana de Televisión.

« Aujourd’hui, je peux constater que nous sommes prêts à conclure un accord auquel adhéreront tant les pays de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) que des Etats qui n’en font pas partie », a déclaré M.Maduro au terme d’un sommet sur l’île vénézuélien de Margarita. Le président a indiqué qu’il espérait pouvoir annoncer cet accord dès ce mois-ci.

Au cours du sommet, le président vénézuélien s’est entretenu avec le président iranien Hassan Rohani. « Le président Hassan Rohani a déjà fait une déclaration importante concernant la volonté de son pays d’apporter une contribution à la stabilisation du marché pétrolier dans une mesure nécessaire et juste », a souligné Nicolas Maduro.

Un Forum international de l’énergie se tiendra en Algérie du 26 au 28 septembre. Les pays exportateurs du pétrole pourraient y conclure un accord sur le gel de la production du pétrole. Le Venezuela, l’Equateur et le Koweït sont les initiateurs de cette discussion.

Le sommet précédent, qui a impliqué 18 pays, a eu lieu le 17 avril à Doha. Cependant, le consensus n’a eu lieu suite au refus de Téhéran de limiter la production. L’Iran a expliqué sa décision par le fait qu’il venait de se débarrasser du fardeau des sanctions internationales imposées contre ce pays il y a plusieurs décennies.

Lire aussi:

Pétrole: Goldman Sachs prédit un gel prochain de la production
Le pétrole, vraie raison des frappes aériennes américaines en Libye?
L’OPEP prédit une demande record de pétrole en 2017
Tags:
stabilisation, gel du cours du pétrole, marchés, Forum international de l’énergie en Algérie (26-28 septembre 2016), OPEP, Nicolas Maduro, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook