Ecoutez Radio Sputnik
    l'armée syrienne

    Le Royaume-Uni a participé aux frappes contre l'armée syrienne

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    27330

    Le Royaume-Uni a annoncé lundi que des avions britanniques avaient participé au bombardement qui a tué plusieurs dizaines de soldats syriens samedi à Deir ez-Zor, dans le nord-est de la Syrie.

    «  Nous pouvons confirmer que le Royaume-Uni a participé à cette frappe aérienne de la coalition samedi en Syrie et nous coopérons pleinement à l'enquête menée par la coalition  », a déclaré le ministère de la Défense dans un communqué, selon Reuters.

    «  Le Royaume-Uni ne ciblerait pas intentionnellement ds unités de l'armée syrienne  », poursuit le ministère.

    D'après le ministère russe de la Défense, plus de 60 soldats de l'armée syrienne ont péri dans ces frappes conduites par deux chasseurs F-16 et deux A-10 en provenance d'Irak. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), citant une source militaire, a fait état d'au moins 90 soldats syriens tués.

    L'armée américaine, qui a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances exactes de ce bombardement, a plaidé l'erreur, pensant viser des positions djihadistes. Interrogé dimanche sur CNN, le secrétaire d'Etat, John Kerry, a évoqué une «  chose terrible dont nous avons tous conscience et que nous regrettons  ».

    L'Australie a également reconnu avoir participé à ce raid de la coalition et a présenté ses condoléances aux familles des militaires tués.

    Lire aussi:

    Le commandement central US admet avoir frappé l'armée syrienne
    La coalition dirigée par les USA frappe l'armée syrienne
    Israël attaque l’armée syrienne sur le Golan
    Les roquettes de l'armée syrienne mettent en déroute les terroristes (vidéo)
    Tags:
    frappe aérienne, armée, Royaume-Uni, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik