Ecoutez Radio Sputnik
    Les USA autorisent la vente d'Airbus à l'Iran

    Les USA autorisent la vente d'Airbus à l'Iran

    © Flickr/ International Transport Forum
    International
    URL courte
    26115387

    Les Etats-Unis commencent à émettre des licences autorisant la vente d'avions de ligne à l'Iran, ont déclaré des sources du secteur de l'aviation mercredi.

    Le Trésor américain a émis une licence permettant d'exporter des Airbus vers l'Iran et devrait pareillement autoriser la vente d'appareils Boeing dans les jours qui viennent, ont ajouté les sources.

    Dollars US
    © AFP 2017 Ernesto Benavides

    Un porte-parole d'Airbus a confirmé qu'une licence avaient été reçue, portant sur 17 avions destinés à des livraisons anticipées, selon Reuters.

    L'avionneur européen a besoin de ce feu vert des Etats-Unis en raison du grand nombre de pièces américaines entrant dans la construction de ses appareils.

    Airbus et Boeing ont convenu de vendre ou de louer à la compagnie aérienne IranAir plus de 100 avions chacun.

    Pourtant, si en début d’année l’Iran a déclaré qu'il envisageait d'acheter 118 Airbus dans le courant de 2016, lundi, en raison du retard dans la délivrance de licences américaines, les autorités iraniennes ont allégé un accord pour 112 appareils.

    En novembre 2015, il s'est avéré, qu'au cours des cinq prochaines années, la Russie envisageait de fournir à l'Iran environ 100 avions de passagers court-courriers Sukhoi Superjet 100.

    En raison des sanctions la République islamique n'a pas pu mettre à jour sa flotte aérienne, qui consiste en des avions obsolètes soviétiques et occidentaux, ce qui entraîne une augmentation du nombre d'accidents d'avion dans le pays.

    Les Etats-Unis et l'Union européenne ont levé les sanctions contre l'Iran le 17 janvier dernier.

    Lire aussi:

    Les USA ont envoyé 1,7 Md USD en Iran
    "L'objectif principal des USA est d'espionner l'Iran"
    Pourquoi l’Iran lorgne sur le canal du Nicaragua
    Une des explications sur les bombardiers russes en Iran
    Tags:
    sanctions, Airbus A300, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik