Ecoutez Radio Sputnik
    USS Zumwalt

    Le super-destroyer furtif américain à 4 mds USD prend l’eau

    © Flickr/ Stuart Rankin
    International
    URL courte
    32926

    À moins d’un mois de sa mise en service officielle, le destroyer lance-missiles de nouvelle génération USS Zumwalt, dont le coût a dépassé 4 milliards de dollars, a pris l’eau.

    L'incident gênant a empêché le fleuron de la Marine américaine de mettre le cap sur Baltimore où la cérémonie solennelle de sa mise en service est prévue le 15 octobre prochain, rapporte ABC News.

    Se référant à l'équipage du bâtiment de guerre, la source précise que de l'eau de mer avait été détectée dans le carburant du navire.

    ​Le destroyer Zumwalt est fabriqué selon les technologies de furtivité Stealth : le bâtiment devient invisible au radar grâce à ses formes irrégulières et à l'usage de matériaux absorbant le signal radio. A la base du destroyer repose le concept de « navire électrique » — une turbine à gaz fait tourner les générateurs qui approvisionnent en énergie les moteurs et tous les systèmes de bord.

    L'USS Zumwalt est doté de 20 systèmes de lancement universels avec 80 missiles de différents types, de deux canons de 155 mm et de canons antiaériens de 30 mm. Le bâtiment est capable d'accueillir un hélicoptère et des drones.

    La furtivité du nouveau navire, qui représente un problème pour la circulation dans les eaux territoriales des USA, ne rendra pas le destroyer invincible face aux armes modernes russes. Les technologies furtives américaines ont été conçues pour contrer les radars à diapason X (8-18 GHz), tandis que l'armée russe se munit activement de moyens de détection et de désignation d'objectif « anti-Stealth » qui fonctionnent sur les ondes millimétriques (30 MHz-3GHz) et identifient parfaitement les navires et les avions quelle que soit leur forme.

    Lire aussi:

    Une quatrième frégate US tombe en panne en neuf mois
    Les Etats-Unis font "sauter" leur navire de guerre ultramoderne
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    tests, mise à l'eau, navires, US Navy, Baltimore, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik