International
URL courte
113
S'abonner

Selon certaines sources, la vente de Twitter pourrait priver le réseau de ses employés les plus compétents.

Le montant de l’accord sur la vente du site de microblogging Twitter pourrait atteindre plus de 16 milliards de dollars, annonce l’agence Bloomberg.

Auparavant, les médias ont annoncé que les propriétaires du réseau social menaient des négociations sur sa vente et qu’une proposition officielle pourrait être avancée dans un avenir très proche. Parmi les acquéreurs éventuels, on évoque des géants du domaine technologique comme Google et Salesforce.com.

Pour l’instant, aucune proposition officielle n’a été formulée. Pourtant, il a été annoncé que Twitter avait fait appel à Goldman Sachs, une banque d'investissement qui propose des activités de conseil en fusion-acquisition, et à Allen & Co., une autre banque spécialisée dans les technologies, les médias et les divertissements, afin de proposer cet accord à d’éventuels acheteurs, écrit Bloomberg citant des sources proches du dossier.

Selon l’agence, il est peu probable que le président de Twitter Jack Dorsey reste à la tête du site de microblogging. A l’heure actuelle, il est PDG de la société Square Inc. qui s’occupe de paiements mobiles. Selon l’agence, en cas de démission, d’autres employés de premier plan de la société pourraient également quitter l’entreprise.

Le réseau social Twitter a été créé en 2006. Il s’agit d’un outil de microblogging qui permet à un utilisateur d’envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets, sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Ces messages sont limités à 140 caractères.

Lire aussi:

Twitter a suspendu 235.000 comptes faisant la promotion du terrorisme en 6 mois
Ces objets qui ont leurs propres comptes Twitter
Les ministres turc et autrichien des Affaires étrangères se disputent sur Twitter
Et Barack Obama va léguer son compte Twitter à…
Tags:
ventes, réseaux sociaux, Twitter, Allen & Co, Goldman Sachs Group Inc, Jack Dorsey, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook