Ecoutez Radio Sputnik
    Police US

    Les policiers US utilisent des données privées à des fins personnelles

    © Fotolia / mario beauregard
    International
    URL courte
    1115
    S'abonner

    Les policiers américains utilisent des bases de données personnelles de citoyens pour trouver des informations concernant divers aspects de leur vie privée.

    Les policiers américains se servent de bases spéciales confidentielles à des fins qui ne sont pas liées à leur travail, relate l’agence Associated Press.

    Les employés de la police y cherchent des informations concernant leurs collègues, leurs voisins, des journalistes et d’autres personnes qui ne sont pas liées à leur travail. Dans certains cas, les policiers ont utilisé des données confidentielles afin de surveiller et poursuivre des personnes ou fouiner dans leurs relations amoureuses. Certains agents ont été impliqués dans des opérations de modification de données et la vente illégale d’informations secrètes.

    La base en question contient des informations sur les lieux de résidence de citoyens, leurs problèmes avec la loi et des données concernant l’utilisation de leur voiture. L’agence souligne que ce type d’infractions est courant. Entre 2013 et 2015 des centaines de policiers ont été traduits en justice. Cependant, dans de nombreux cas, ils n’ont pas été sanctionnés après examen.

    « Même si nous savons qu’un policier, quel que soit son département, fait 10 000 recherches par mois, nous n’avons pas de possibilité de déterminer s’il le fait à des fins personnelles, si personne ne porte plainte », a déclaré l’administratrice de la base de données du département de la police de l’État de l’Illinois Carol Gibbs.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l’application Telegram sur n’importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Face aux écoutes, la France se contentera de protestations purement platoniques
    Allemagne/écoutes: le Bundestag veut saisir la justice contre le gouvernement
    Scandale des écoutes: Berlin exige des explications
    Tags:
    confidentialité des données, scandale, police, Carol Gibbs, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik