International
URL courte
10110
S'abonner

Plus de deux mois après la tentative d’un coup d’État militaire en Turquie, Ankara poursuit les purges. Toujours incapable d’obtenir l'extradition du prédicateur Fethulllah Gülen vivant en exil aux États-Unis, Erdogan s’en prend à ses proches.

Les autorités turques ont arrêté le frère de l'prédicateur Fethullah Gülen, accusé d'avoir fomenté le 15 juillet la tentative de coup d'État, a annoncé dimanche l'agence de presse turque Anadolu.

Kutbettin Gülen, le premier de la fratrie de l'ex-prédicateur à être détenu, a été interpellé chez un de ses proches à Izmir, dans l'ouest du pays, dans le district de Gaziemir. Accusé d'être « membre d'une organisation armée terroriste », il a été placé en garde à vue et était interrogé à la mi-journée par la police antiterroriste.

Comme l'indique Anadolu, des livres appartenant à Fethullah Gülen, dont Ankara ne cesse de demander aux États-Unis l'extradition, ont été retrouvés au cours du raid et saisis.

Selon d'anciennes publications des médias turcs, Fethullah Gülen a cinq frères: Seyfullah et Hasbi — tous deux décédés —, Mesih, Salih et Kutbettin. Il a également deux sœurs: Nurhayat et Fazilet, relate l'AFP.

La police avait arrêté en juillet un de ses neveux, Muhammet Sait Gülen, à Erzurum, dans l'est du pays, puis un autre, Ahmet Ramiz Gülen, en août à Gaziantep dans le sud-est.

Dans les semaines qui ont suivi le putsch avorté, 100.000 personnes travaillant au sein des services de police, de la fonction publique, de l'armée et de l'appareil judiciaire ont été limogées ou suspendues. Quarante mille autres ont été arrêtées.

Lire aussi:

Ankara ou Gulen: Erdogan lance un ultimatum aux USA
Ankara arrête un autre neveu de Fethullah Gulen
Ministre turc: "Moscou a pris conscience du danger Gulen avant Ankara"
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Tags:
Fethullah Gülen, putsch, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook