Ecoutez Radio Sputnik
    Su-25

    Moscou déplore la «crise de nerfs» de Washington sur la Syrie

    © Sputnik . Aleksei Danichev
    International
    URL courte
    72902
    S'abonner

    La récente «crise de nerfs» des USA risque de se solder par une rupture de la coopération avec Moscou sur la Syrie.

    Les États-Unis n'ont pas informé la Russie d'une cessation de la coopération avec Moscou sur la Syrie, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

    « Non. Mais ils peuvent nous notifier ce qu'ils veulent à tout moment », a-t-il indiqué, à la question de savoir si les États-Unis avaient notifié à leurs partenaires russes la cessation de la coopération sur la Syrie.

    « Sur fond de cette crise de nerfs que nous observons aujourd'hui, qui n'est pas fondée sur un calcul froid mais qui est profondément émotionnelle, ils peuvent prendre n'importe quelle décision », a souligné le responsable.

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré jeudi dernier que Washington était sur le point de suspendre les discussions avec Moscou sur le règlement en Syrie. Moscou, pour sa part, en regrettant le « caractère assez peu constructif » de la rhétorique américaine, se dit toujours intéressé par son partenariat avec Washington sur la Syrie.

    La Russie et les États-Unis traversent une étape de « différenciation conceptuelle aiguë » en matière de règlement syrien, a également souligné M. Riabkov.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    De quels secrets John Kerry débat-il à huis clos?
    Washington hésite à «claquer la porte» au nez de Moscou
    "Modérés" vs terroristes: Moscou attend toujours le distinguo de Washington
    Washington reconnaît ménager le Front al-Nosra en Syrie
    Tags:
    crise, Sergueï Riabkov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik