International
URL courte
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)
69246
S'abonner

L'invalidation du référendum hongrois sur les quotas migratoires européens constitue un « coup immense » pour le premier ministre du pays Viktor Orban, estime Márton Gyöngyösi, député du parlement hongrois du parti Jobbik.

Cependant, en dépit du taux de participation insuffisant pour que le scrutin soit validé, il s'agit d'« un pas vers une meilleure Hongrie », a souligné le député dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

Selon lui, il est peu probable qu'une nouvelle consultation populaire sur le même sujet soit organisée dans le pays. « Ce n'est plus une option. Il semble que le gouvernement en ait tiré la leçon », a-t-il déclaré estimant que l'invalidation du référendum en raison de la faible participation représente un « coup immense » pour le premier ministre Viktor Orban, initiateur du plébiscite.

Au total, 98,3 % des votants se sont opposés à la décision contraignante de relocalisation des demandeurs d'asile au sein de l'Union européenne. Pourtant, le scrutin n'est pas valide car seuls 39,9 % des personnes inscrites sur les listes électorales se sont rendues aux urnes.

référendum sur les quotas migratoires
© AFP 2020 Attila Kisbenedek
Toujours d'après M. Gyöngyösi, ce résultat a mis la Hongrie dans une position très serrée par rapport à Bruxelles, ce qui est susceptible d'avoir des « conséquences politiques » dans le pays.

Il estime en outre qu'amender la constitution nationale en vue de priver Bruxelles de la possibilité d'imposer ses quotas migratoires au pays serait « plus cher et plus efficace » que tenir un nouveau référendum sur ce sujet.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)

Lire aussi:

"Les Hongrois doivent décider eux-mêmes avec qui ils veulent vivre"
Pied de nez à l’UE: les Hongrois aux urnes pour le référendum anti-réfugiés
Crise des migrants: le Luxembourg veut exclure la Hongrie de l'UE
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
Tags:
quotas, crise migratoire, référendum, Jobbik, Gyöngyösi Márton, Viktor Orban, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook