International
URL courte
24516
S'abonner

La grogne monte dans plusieurs villes de Pologne pour contester l’initiative gouvernementale contre l’avortement. Les manifestations ont déjà reçu le nom de «Protestation noire».

C'est un vrai record d'affluence, vu tous les gens qui arrivent depuis midi et qui se sont regroupés vers la mairie en attendant la marche du désaccord vers 15h00 (heure locale), a déclaré Agathe, participante à la manifestation dans la ville portuaire de Gdynia, dans une interview accordée à Sputnik.

« Beaucoup de gens, des hommes, des femmes âgées qu'on ne suppose pas rencontrer au sein d'actions pareilles. (…) On nous a interdit d'occuper la chaussée, donc on a marché le long des trottoirs. Les chauffeurs nous klaxonnaient. Ceux qui étaient sur les balcons nous saluaient de la main en signe de soutien, ce qui était vraiment important», a raconté l'interlocuteur de l'agence, soulignant l'ambiance familiale de la manifestation.

Selon elle, vêtus en noir, les manifestants ne mâchent pas leurs mots, sur les pancartes notamment, et surtout quand il s'agit du parti conservateur au pouvoir Droit et Justice (PiS). Il y a aussi des stands avec tous les matériels pour que chacun puisse fabriquer son propre écriteau.

Les protestations ont attiré l'attention de plusieurs médias : beaucoup de caméras, de photographes. Au contraire, le taux de participation des fonctionnaires municipaux est, d'après Agathe, médiocre. Le maire de la ville s'est obstiné à ne pas se présenter devant les gens dans les rues de Gdynia.

A part cette petite ville portuaire, des manifestations se déroulent également tout près à Gdansk et à Sopot pour freiner l'interdiction de l'IVG en Pologne.

L'action de masse consistait à protester bruyamment contre la proposition de loi « inhumaine » envoyée la semaine dernière à une commission parlementaire suite au vote d'une forte majorité des députés.

Proposition d'initiative citoyenne déposée par le comité « Stop Avortement », le texte prévoit l'interdiction de l'IVG à l'exception faite des cas où la vie de la femme enceinte est en danger immédiat.

Le mouvement « Stop avortement » prend toutefois de l'ampleur sur les réseaux sociaux.

A l'initiative du groupe Socialistes et démocrates (S&D), le Parlement européen doit se pencher mercredi sur la situation des femmes en Pologne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Poutine prêt à interdire l’avortement, vraiment?
Les Espagnols protestent contre les restrictions sur l'avortement
Les avortements seront-ils interdits en Russie?
Le Président tchadien Idriss Déby est mort de «blessures reçues au front», annonce l'armée
Tags:
loi anti-avortement, femmes, maire, manifestation, protestations, PiS (Droit et Justice), Parlement européen, Sopot, Gdynia, Gdansk, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook