Ecoutez Radio Sputnik
    ciel syrien

    La portée des S-300 et S-400 russes surprendra les avions non identifiés en Syrie

    © Sputnik . Dmitriy Vinogradov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    1341961
    S'abonner

    La portée des systèmes antiaériens russes S-300 et S-400 prendra probablement de court les aéronefs non identifiés, a mis en garde le ministère russe de la Défense.

    Les systèmes russes de défense aérienne S-300 et S-400 censés couvrir les bases militaires de Hmeimim et de Tartous surprendra tout aéronef non identifié, a promis le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

    « Je veux rappeler aux "stratèges" américains que la couverture aérienne des bases militaires russes de Hmeimim et de Tartous est assurée par les systèmes antiaériens S-300 et S-400 dont la portée pourra surprendre tout objet volant non identifié ».

    De plus, les systèmes russes n'auront pas le temps de déterminer "en ligne directe" le trajet précis des missiles ni leur appartenance, a ajouté M. Konachenkov.

    Les déclarations du ministère russe suivent les informations parues dans certains médias selon lesquelles les États-Unis pourraient porter des frappes contre les forces gouvernementales syriennes. Ces « fuites » pourraient en effet constituer un prélude à de véritables actions, a estimé le général.

    « Plusieurs médias vedettes occidentaux ont rendu publiques des fuites signalant qu'une discussion se déroulait au sein de la Maison Blanche sur la possibilité de réaliser des tirs de missiles et des frappes aériennes sur les positions des troupes syriennes. L'histoire montre que ce type d'informations fuitées précède souvent de vraies actions ».

    Mais ce qui suscite les plus sérieuses préoccupations est sans doute le fait que « les initiateurs de ces provocations sont des représentants de la CIA et du Pentagone qui déjà en septembre ont rapporté à leur président que les terroristes de l'« opposition » étaient bien contrôlables, alors qu'ils prônent désormais des « scénarios cinétiques en Syrie ».

    « Je recommanderais à nos collègues à Washington de calculer minutieusement les éventuelles conséquences de la réalisation de tels projets », a prévenu M. Konachenkov.

    Dans le contexte de possibles frappes de la part de Washington en Syrie, le ministère russe de la Défense a également affirmé qu'il planifiait d'abattre tous les objets volants non identifiés en Syrie à des fins défensives, car ils pouvaient présenter aussi une menace pour les militaires russes sur le sol syrien.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    Les USA menacent de frapper les forces d’Assad
    Moscou élabore un plan en cas de rupture des pourparlers avec les USA sur la Syrie
    Les USA réfléchissent à des frappes contre l’armée syrienne
    Moscou confirme la livraison de missiles S-300 en Syrie
    Tags:
    menaces, fuites, provocation, défense antiaérienne, frappe aérienne, S-400, S-300, présidence américaine, ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik