Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou nomme la raison du déploiement des S-300 en Syrie

    Moscou nomme la raison du déploiement des S-300 en Syrie

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    661852

    Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé pourquoi la Russie avait pris la décision de déployer ses systèmes S-300 sur le sol syrien.

    Moscou a décidé de déployer ses systèmes antiaériens S-300 suite aux fuites signalant l'intention des États-Unis de tirer des missiles de croisière contre les bases aériennes en Syrie, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    « Les S-300 ont fait leur apparition en Syrie après des fuites provenant des experts proches du pouvoir américain, et ces fuites se sont succédées et avaient pour base l'idée que des tirs de missiles de croisière visant les bases aériennes russes pourraient être effectuées », a déclaré la porte-parole du ministère Maria Zakharova.

    « Nos S-300 y ont été placés depuis longtemps et tout le monde a trouvé cela normal, personne n'a dit que c'était une farce. Ils sont là depuis longtemps et je pense que tout le monde était au courant de ce fait », a ajouté Mme Zakharova dans un entretien accordé à la chaîne russe Dojd.

    Ainsi, les S-300 ont été déployés en Syrie pour éviter de nouveaux risques, suite à la « bavure » de la coalition internationale dirigée par les États-Unis à Deir ez-Zor.

    "Etant donné que nos équipements se trouvent là-bas, l'opération des forces aérospatiales russes s'y déroule et ainsi personne ne comprend ce que ce missile pourrait cibler, et les Américains eux-mêmes ne savent pas non plus où se dirigent leurs missiles, vu qu'il y a eu une erreur à Deir ez-Zor — tout ça a provoqué l'installation des systèmes S-300 en Syrie", a expliqué la diplomate.

    La veille, le ministère russe de la Défense avait annoncé planifier d'abattre tous les aéronefs non identifiés en Syrie à des fins défensives, ce également suite aux informations selon lesquelles Washington réfléchissait à effectuer des frappes contre l'armée syrienne.

    Plus tôt dans la semaine, Moscou avait confirmé la mise en place de systèmes S-300 en Syrie arguant qu'il fallait des mesures concrètes pour éviter des « bavures » contre les militaires russes semblables à la frappe de la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre Deir-ez-Zor.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Moscou consent à un «deal» avec al-Nosra pour sauver Alep
    Moscou: le bombardement de l’ambassade en Syrie lié aux menaces de Washington
    La Maison Blanche «n'exclut pas» des frappes contre l'armée syrienne
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    déploiement, défense antiaérienne, frappe aérienne, S-300, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik