International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
69436
S'abonner

Les paroles coûtent cher, Donald Trump le sait mieux que personne. Ses récentes déclarations au sujet des femmes risquent d’ailleurs de gâcher au candidat républicain à la présidentielle sa carrière politique.

Les avocats du Parti républicain des États-Unis ont commencé à rechercher une base juridique pour remplacer Donald Trump par un autre candidat à l'élection présidentielle, rapporte le journal Politico. La direction du parti craint en effet que le récent scandale provoqué par des révélations sur les relations de Trump avec les femmes puisse faire fondre ses soutiens.

C'est pourquoi le parti envisage la possibilité de proposer un autre candidat à sa place, par le biais de l'application de la « règle numéro neuf », qui réglemente la nomination des candidats pour les postes disponibles.

Cependant, tout n'est pas aussi facile qu'on aimerait le croire. Pour retirer Donald Trump de la course à la présidentielle, le parti a besoin de son consentement.

Néanmoins, Donald Trump a balayé toute idée d'abandonner la course pour la présidence des États-Unis, malgré la tempête provoquée par ses propos.

Il y a « zéro chance que j'abandonne » la campagne présidentielle, a-t-il affirmé, cité par l'AFP. « Jamais au grand jamais je n'abandonnerai », a assuré le candidat.

Pourtant, depuis la publication vendredi soir par le Washington Post d'une vidéo dans laquelle le candidat républicain tient des propos grossiers envers les femmes, les soutiens quittent le navire Trump.

« Donald Trump doit se retirer et Mike Pence (son colistier) devenir notre candidat de façon immédiate », a estimé John Thune, qui fait partie de l'équipe de direction des républicains du Sénat.

D'autres élus républicains ont annoncé samedi qu'ils ne voteraient plus pour le candidat investi par leur parti. Parmi eux, John McCain, ancien candidat à la Maison Blanche et l'un des responsables politiques les plus expérimentés aux États-Unis, ainsi que Arnold Schwarzenegger, ancien acteur et ex-gouverneur de Californie, ou encore l'ancienne secrétaire d'État Condoleezza Rice.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

Révélations de WikiLeaks: «un séisme pour la campagne électorale de Clinton»
Hackers russes, systèmes électoraux US… Mais qui a orchestré le scandale?
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Tags:
campagne électorale, scandale, Présidentielle américaine 2016, Mike Pence, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook